logo

Aménorrhée

L'aménorrhée est l’absence des règles ou menstruation. Le plus souvent, la grossesse en est la cause. Dans les autres cas, l’aménorrhée peut être l'unique symptôme d'une pathologie ou au contraire, un parmi de nombreux autres.

Homéopathie, symptômes associés

Lorsqu'il y a allongement des cycles menstruels dans le cadre de la ménopause

Lachesis mutus 15 CH

5 granules par jour jusqu'au retour des règles

Lorsqu'il y a arrêt de la menstruation chez une jeune fille, du à un stress

Natrum muriaticum 30 CH

5 granules par jour

Senecio aureus 5 CH

5 granules par jour

Lorsque l'interruption est due à une frayeur ou un refroidissement

Aconitum napellus 9 CH

1 dose le premier jour

Aconitum napellus 15 CH

1 dose le deuxième jour

Aconitum napellus 30 CH

1 dose le troisième jour

Lorsque les cycles sont rares et peuvent être accompagnés d'une baisse de la libido

Ovarinum 7 CH

5 granules les soirs


Pathologie(s) associée(s)

Ménométrorragie

La ménométrorragie est un saignement de l’utérus qui n’est pas causé par une tumeur, une infection ou une grossesse. C'est l'association des saignements au moment des règles et en-dehors de celles-ci (c'est-à-dire l'association de la ménorragie et la métrorragie).

Insuffisance lutéale

L'insuffisance lutéale est une sécrétion insuffisante d'hormones progestatives responsable de modifications du cycle se caractérisant essentiellement par une irrégularité des règles et l'apparition des premiers symptômes de la ménopause.

Endométrite

L'endométrite est une infection de l'endomètre. Elle fait le plus souvent suite à l'accouchement, mais elle peut aussi être causée par un geste endo-utérin (interruption volontaire de grossesse, hystérosalpingographie). L’endométrite du post-partum est une complication infectieuse commune de l’accouchement. Le premier signe en est la fièvre. Son diagnostic et son traitement permettent d’éviter l’extension de l’infection au péritoine et au pelvis.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.