logo

Douleur musculaire

La douleur musculaire est présente à l'effort. L'arrêt de l'effort physique ou la baisse de son intensité fait diminuer ou disparaître la douleur. Elle est présente au repos, lorsque les muscles sont froids. La palpation du muscle concerné provoque ou augmente la douleur : rictus douloureux sur le visage du sujet examiné, réaction de retrait. La contraction volontaire provoque ou augmente la douleur. L'étirement du muscle provoque ou augmente la douleur

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque la douleur est consécutive à un effort musculaire inhabituel. Il peut être indiqué à titre préventif

Arnica montana 9 CH

5 granules 4 fois par jour


Aromathérapie, huiles essentielles

Elettaria cardamomum maton / Cardamome

5 gouttes + 5 gouttes d'huile végétale de Macadamia

Masser les muscles douloureux 3 fois par jour

Gaultheria procumbens / Gaulthérie

2 gouttes + 5 gouttes d'huile végétale de Macadamia

Masser les muscles douloureux 3 fois par jour

Lavandula hybrida Rev. clone abrialis / Lavandin abrial

2 gouttes + 5 gouttes d'huile végétale de Noisette

Masser la zone douloureuse 3 fois par jour


Pathologie(s) associée(s)

Douleur tendinomusculaire

La douleur des muscles et des tendons sont présents à l'effort. L'arrêt de l'effort physique ou la baisse de son intensité fait diminuer ou disparaître la douleur. Elle est présente au repos, lorsque les muscles sont froids. La palpation du muscle concerné provoque ou augmente la douleur : rictus douloureux sur le visage du sujet examiné, réaction de retrait. La contraction volontaire provoque ou augmente la douleur. L'étirement du muscle provoque ou augmente la douleur

Traumatisme

Un traumatisme désigne un dommage, ou choc, provoqué par une blessure physique soudaine.

Convalescence

Convalescence est le nom habituellement donné à la période suivant une maladie et pendant laquelle le patient retrouve progressivement ses forces et un état de santé habituel.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.