logo
Carte des producteurs

Endométriose

L'endométriose est la présence de cellules endométriales en dehors de la cavité utérine (cavité péritonéale et ovaire). L'endométriose est incurable, encore mystérieuse pour la communauté médicale. Ni son origine, ni son remède ne sont déterminés à ce jour, bien que plusieurs hypothèses aient été émises (notamment le rôle du reflux d'endomètre par les trompes de fallope dans la cavité pelvienne, lors des règles).

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque la douleur est présente, permet d'en diminuer l'intensité

Platina 9 CH

5 granules au moment des douleurs


Pathologie(s) associée(s)

Dysménorrhée

La dysménorrhée (du grec dys : difficulté, méno : règles, rrhée : écoulement) désigne étymologiquement la difficulté de l'écoulement des règles. On emploie cependant ce terme pour désigner les règles douloureuses. Ces douleurs précèdent ou accompagnent les règles. Elles peuvent être également accompagnées de diarrhées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête. Il y a plusieurs types de règles douloureuses : celles qui surviennent lors des premières règles, celles qui surviennent après plusieurs années de règles sans douleur : les douleurs sans cause organique, et celles qui ont de telles causes.

Endométrite

L'endométrite est une infection de l'endomètre. Elle fait le plus souvent suite à l'accouchement, mais elle peut aussi être causée par un geste endo-utérin (interruption volontaire de grossesse, hystérosalpingographie). L’endométrite du post-partum est une complication infectieuse commune de l’accouchement. Le premier signe en est la fièvre. Son diagnostic et son traitement permettent d’éviter l’extension de l’infection au péritoine et au pelvis.

Ménorragie

La ménorragie définit des règles de durée anormalement longue (plus de 7 jours, en général) et d'abondance anormalement excessive.