logo

Gastro-entérites non fébriles

Les gastro-entérites non fébriles sont en rapport avec l'ingestion d'aliments souillés accidentellement par le staphylocoque du fait généralement d'un manque d'hygiène. Le plus souvent les aliments responsables sont : les glaces, les patisseries, la charcuterie et les conserves de poissons.

Homéopathie, symptômes associés

Lorsqu'il existe des ballonnements abdominaux et une asthénie

China rubra 9 CH

5 granules toutes les heures

Lorsqu'il y a vomissements

Ipeca 9 CH

5 granules toutes les heures

Lorsque la gastro-entérite est accompagnée d'éructations constantes et d'une haleine fétide

Carbolicum acidum 9 CH

5 granules 3 à 4 fois par jour

Lorsque la gastro-entérite résulte d'un excès alimentaire

Antimonium crudum 5 CH

5 granules toutes les heures

Lorsque le patient a beaucoup de nausées mais très peu de douleurs abdominales

Ricinus communis 5 CH

5 granules toutes les heures


Pathologie(s) associée(s)

Colique

La colique est une pathologie de la cavité abdominale. Dans le langage courant, la colique est associée à une douleur abdominale intense résultant de violentes contractions intestinales.

Grippe intestinale

La gastro-entérite est communément appelée « grippe intestinale » (terme inadéquat mais très répandu), lorsqu’elle est causée par un virus, et « empoisonnement alimentaire » ou plus justement « intoxication alimentaire » lorsque causée par une bactérie.

Colique du nourrisson

Les coliques du nourrisson sont fréquentes. Les coliques sont souvent dues au fait que, jusqu’alors nourri directement via le cordon ombilical et sa circulation sanguine, le nourrisson a très peu fait usage de son tube digestif et encore moins de son estomac. Les premiers mois, l'adaptation du système digestif, induite par la digestion, produit des douleurs digestives chez le bébé appelées coliques. L'ingestion d'air lors de l'allaitement aggrave le phénomène puisque cela produit des gaz.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.