logo

Grossesse, contractions utérines

Une contraction utérine affecte les muscles qui composent l'utérus et qui, associée à d'autres, doit aboutir à l'accouchement. Lors d'un accouchement, la première phase du travail se reconnaît à la fréquence plus élevée des contractions, qui d'abord éloignées de 10 à 30 minutes, vont s'accélèrer jusqu'au rythme d'une toutes les deux minutes. Leur durée augmente également, passant de 40 secondes à 70-90 secondes. Chaque contraction dilate davantage le col de l'utérus, jusqu'à ce qu'il atteigne environ 10 cm de diamètre.

Homéopathie, symptômes associés

A prendre au moment des contractions avec Caulophyllum thalictroides pour en diminuer la fréquence et l'intensité

Cuprum arsenicosum 9 CH

5 granules

A prendre au moment des contractions avec Cuprum arsenicosum pour en diminuer la fréquence et l'intensité

Caulophyllum thalictroides 9 CH

5 granules


Pathologie(s) associée(s)

Grossesse, troubles urinaires

Les troubles urinaires lors de la grossesse sont de deux types: les envies fréquentes d'uriner dues à la compression de la vessie par l'utèrus qui grossit, et, les infections urinaires qui sont fréquentes et doivent être traitées dès l'apparition des premières manifestations (brûlures urinaires, nécessité d'uriner fréquemement...)

Grossesse, somnolence

La somnolence lors de la grossesse est un phénomène fréquent du à des modifications hormonales : suite à l'élévation d'oestrogène et de progestérone il y aura une diminution du sommeil paradoxal. Les modifications physiologiques vont globalement entrainer une diminution de l'efficacité du sommeil.

Grossesse, constipation

La constipation durant la grossesse est due à l'augmentation de volume de l'utérus qui va faire pression sur l’appareil digestif et à la progestérone, une hormone sécrétée en grande quantité pendant la grossesse, qui ralentit le travail des muscles intestinaux.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.