logo

Hoquet

le hoquet, ou scientifiquement myoclonie phrénoglottique, est un réflexe respiratoire caractérisé par une succession de contractions inspiratoires spasmodiques, incontrôlables et involontaires du diaphragme, suivies d'une constriction (resserrement circulaire) de la glotte. L'arrivée d'air est alors freinée et a du mal à pénétrer dans la trachée et les poumons, ce qui provoque une incommodité et une vibration des cordes vocales, au niveau de l'épiglotte : le bruit glottal caractéristique du hoquet s'échappe.

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque le hoquet est calmé après avoir bu un peu d'eau fraîche

Cuprum metallicum 7 CH

5 granules en cas de crise

Lorsque le hoquet est post-prandial

Cajuputum 9 CH

5 granules à la demande

Lorsque le patient observe une amélioration couché, la tête basse

Laurocerasus 5 à 9 CH

2 fois par jour et en cas de crise


Aromathérapie, huiles essentielles

Anethum graveolens / Aneth herbe

1 goutte sur un comprimé neutre

Au moment de la crise, à laisser fondre dans la bouche


Pathologie(s) associée(s)

Asthme

L'asthme est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes supérieures et notamment les deux bronches, définie comme étant une gêne respiratoire à l'expiration.

Grippe, convalescence

La convalescence de la grippe est la période suivant la maladie pendant laquelle le patient retrouve progressivement ses forces et un état de santé habituel (car La grippe peut laisser de mauvais souvenirs : fatigue persistante, toux rebelle … et ce durant plusieurs semaines).

Laryngite

Les laryngites sont des inflammations du larynx souvent infectieuses d’origine virale ou bactérienne. Une laryngite peut être plus ou moins dangereuse selon le siège de l’affection. Il existe aussi des laryngites chroniques irritatives dues au tabac ou à la mauvaise utilisation de sa voix.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.