logo
Carte des producteurs

Incontinence urinaire

L'incontinence urinaire se définit par une perte accidentelle ou involontaire d'urine par l’urètre. Cette affection touche aussi bien les hommes que les femmes, et l’origine est souvent multifactorielle.

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque l'incontinence est due à un sondage vésical

Causticum 9 CH

5 granules 2 fois par jour


Pathologie(s) associée(s)

Cystite

Une cystite est une inflammation de la vessie. La cystite est le plus souvent d'origine bactérienne (colibacilles, naturellement présents dans l'intestin): mais peut aussi être due à un agent toxique : traitement anti-cancéreux ou radiothérapie. C'est une affection fréquente chez la femme, car elle possède un urètre court, ce qui augmente le risque d'infection urinaire. Il est important de soigner rapidement une cystite, car l'infection peut se compliquer et atteindre le rein et causer une pyélonéphrite. Une pause de l'activité sexuelle est préconisée afin de faciliter au mieux la guérison. Le premier remède à suivre est une hydratation suffisante, facilitant l'élimination des germes de la vessie.

Cystite interstitielle

La cystite interstitielle est une maladie touchant la vessie : la paroi de la vessie est normalement recouverte d'une couche de protection qui fait écran entre l'urine et le tissu de la vessie et qui a disparu dans le cas d'une cystite interstitielle , ce qui permet à l'acidité de l'urine d'attaquer la paroi de la vessie, mais sans risque de la percer.

Incontinence urinaire suite à un accouchement

L'incontinence urinaire suite à un accouchement se définit par une perte accidentelle ou involontaire d'urine par l’urètre due au relâchement sphinctérien ou des muscles du plancher pelvien à la suite d'un accouchement.