logo

Ménométrorragie

La ménométrorragie est un saignement de l’utérus qui n’est pas causé par une tumeur, une infection ou une grossesse. C'est l'association des saignements au moment des règles et en-dehors de celles-ci (c'est-à-dire l'association de la ménorragie et la métrorragie).

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque la métrorragie est accompagnée de nausées

Ipeca 9 CH

5 granules 4 fois par jour

Lorsque la patiente se plaint de douleurs pelviennes associées

Platina 15 CH

5 granules 4 fois par jour

Lorsque le patient subi des pertes liquidiennes, ici systématiquement

China rubra 9 CH

5 granules 4 fois par jour

Lorsque les règles contiennent des caillots rouge foncé

Secale cornutum 9 CH

5 granules 4 fois par jour

Lorsque les règles contiennent des caillots rouge vif

Sabina 5 CH

5 granules 4 fois par jour


Pathologie(s) associée(s)

Ménorragie

La ménorragie définit des règles de durée anormalement longue (plus de 7 jours, en général) et d'abondance anormalement excessive.

Insuffisance lutéale

L'insuffisance lutéale est une sécrétion insuffisante d'hormones progestatives responsable de modifications du cycle se caractérisant essentiellement par une irrégularité des règles et l'apparition des premiers symptômes de la ménopause.

Dysménorrhée

La dysménorrhée (du grec dys : difficulté, méno : règles, rrhée : écoulement) désigne étymologiquement la difficulté de l'écoulement des règles. On emploie cependant ce terme pour désigner les règles douloureuses. Ces douleurs précèdent ou accompagnent les règles. Elles peuvent être également accompagnées de diarrhées, de vomissements, de vertiges et de maux de tête. Il y a plusieurs types de règles douloureuses : celles qui surviennent lors des premières règles, celles qui surviennent après plusieurs années de règles sans douleur : les douleurs sans cause organique, et celles qui ont de telles causes.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.