logo
Carte des producteurs

Pollinoses

Une pollinose, appelée aussi allergie au pollen, est une allergie causée par le pollen de certains arbres, plantes, herbacées et graminées.
Elle est aussi couramment appelée rhume des foins et c'est une des causes possibles des rhinite allergique (qui peut aussi être provoquée par de la poussière ou des microbes).

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque la pollinose est accompagnée d'une extrême frilosité

Psorinum 9 CH

5 granules 3 fois par jour

Lorsque les pollinoses surviennent de juin à septembre

Artemisia vulgaris 15 CH

5 granules par jour de juin à septembre

Rhinite en période printanière tendance à la sinusite frontale écoulement nasal aqueux, irritant larmoiement irritant

Ambrosia artemisiaefolia 4 ou 5 CH

5 granules toutes le heures

Systématiquement, traitement spécifique des pollinoses

Pollens 30 CH

1 dose par semaine


Pathologie(s) associée(s)

Rhinite allergique

La rhinite allergique est une affection médicale bénigne secondaire à une hypersensibilisation à une substance étrangère dénommée allergène. Son expression clinique est essentiellement la rhinite et la conjonctivite.

Syndrome dépressif réactionnel

Le syndrome déprssif réactionnel est un trouble de l'humeur provoqué par un évènement spécifique (deuil, échec professionnel ou amoureux…) ou par l’accumulation d’une tension psychique.

Epistaxis

Une épistaxis est une hémorragie extériorisée par les fosses nasales. On l'appelle communément un saignement de nez. Bien que très fréquente et sans gravité dans la grande majorité des cas, certaines épistaxis peuvent comporter un risque vital par leur importance ou la fragilité du terrain sur lequel elles surviennent. L'épistaxis est due à une lésion du riche réseau vasculaire qui irrigue la muqueuse nasale, le plus souvent sans cause apparente (idiopathique) ou traumatique. Cette muqueuse se caractérise par l'existence d'une zone particulièrement richement vascularisée appelée tache vasculaire de Kiesselbach Escat (ou plexus de Kiesselbach), principale zone pourvoyeuse d'épistaxis, où se rejoignent les deux réseaux artériels principaux vascularisant la muqueuse nasale. C'est un symptôme très fréquent, touchant, tôt ou tard, près de 60 % de la population mondiale. Elle est plus fréquente avant l'âge de 10 ans et sa fréquence croît après l'âge de 50 ans