logo
Carte des producteurs

Phytothérapie : Vigne rouge / Vitis vinifera (V)

Phytothérapie Vigne rouge Vitis vinifera (V)Vitis vinifera est une espèce d'arbrisseaux sarmenteux de la famille des Vitaceae. Elle est cultivée pour ses fruits en grappes. C'est la principale espèce de vignes cultivée en Europe et dans le monde. Elle est, en effet, à l'origine de très nombreux cépages (cabernet, merlot, pinot, sauvignon etc.)

Partie utilisée : la feuille


Action générale : Depuis le XVIIe siècle, on utilise, en phytothérapie, les feuilles de vigne rouge pour leur action sur les troubles veineux. Les vignes contiennent tanins, quercétine, quercitrine, tartrates, sucres, inosite, acides, choline, carotène.

Une variété de vigne rouge, Vitis vinifera var. tinctoria, possède quant à elle des propriétés particulières dans les taches rouges de ses feuilles. Les anthocyanes sont des facteurs vitaminiques P puissants, c'est-à-dire qu'ils protègent et tonifient les capillaires et les veines et qui plus est astringente ce qui renforce cet effet. On les utilise dans les cas de couperose, jambes lourdes, hémorroïdes, varices, ménopause et bouffées de chaleurs. Les anthocyanes se trouvent en quantités très significatives pour leurs aspects pharmaceutiques dans les peaux des raisins rouges et les vins qui en sont issus. Les feuilles abritent des tanins aux propriétés astringentes et des flavonoïdes aux effets protecteurs. Ces actifs interviennent dans les propriétés de la vigne rouge, décrites en médecine traditionnelle, sur le tonus veineux.


Utilisation en phytothérapie

Acné rosacée

La vigne rouge contient des anthocyanines ayant un effet vitaminique P qui combat l'insuffisance veineuse et la fragilité capillaire.

Association : Hamamelis

Hémorroïde

Les tanins qu'elle contient permettent une meilleur contraction des cellules musculaires des vaisseaux sanguins améliorant ainsi le retour veineux.

Association : Cyprès, Marronnier d'inde, Fragon