logo

Ailanthus glandulosa

Ailanthus glandulosaL'Ailante glanduleux, Ailante ou Faux vernis du Japon ou Vernis de Chine est un arbre à feuilles caduques de la famille des Simaroubaceae. Son écorce contient une grande variété de produits chimiques actifs comme la quassine et des saponines, ainsi que de l'ailanthone, le produit chimique allélopathique de cet arbre, qui est un antipaludéen. Cette écorce est censée avoir des propriétés antipyrétiques et astringentes et devoir être principalement utilisée pour traiter les dysenteries, les rectorragies, les ménorragies et l'éjaculation spontanée.

Utilisation(s) en homéopathie

Angine

5 à 9 CH 5 granules 2 à 6 fois par jour

Angines érythémateuses hyperalgiques, non streptococciques, comme dans les mononucléoses infectieuses persistance d'un dysphagie après une guérison clinique d'une angine

Mononucléose infectieuse

9 CH 5 granules 4 fois par jour

Lorsque le patient présente une rougeur intense de la gorge et des amygdales avec adénopathies, accompagnées d'une importante asthénie


Modalités

Aggravation

Par la déglutition, striction thoracique, en s'asseyant dans un lit

Amelioration

Par les boissons froides

Action générale

L'intoxication et l'expérimentation clinique montrent donc une triple polarité d'action sur :
- le système cérébro-spinal,
- le système circulatoire, le sang et enfin sur
- les muqueuses.

SYMPTOMES NEUROLOGIQUES :


- Etat adynamique, voire état stuporeux et délire en relation avec la fièvre, entraînant mydriase et photophobie ;
- dépression secondaire des centres respiratoires entraînant des troubles dyspnéiques avec
cyanose.

SYMPTOMES CIRCULATOIRES ET HEMATOLOGIQUES :


- Congestion passive cutanée de teinte pourpre avec aspect marbré : aspect de taches sombres, éparses, apparaissant lentement et se reproduisant lentement après leur disparition sous l'effet d'une pression.
- Troubles de la composition du sang caractérisés par une tendance à l'hémolyse :
. hémorragies de sang noirâtre,
. purpura et pétéchies.

SYMPTOMES MUQUEUX :


Ils sont principalement localisés au niveau des voies aériennes supérieures :
- langue sèche, craquelée, à centre brunâtre ;
- dysphagie intense par inflammation congestive aiguë, oedémateuse, rouge sombre de la
muqueuse pharyngée
avec tendance hémorragique ;
- ulcérations amygdaliennes avec odeur fétide de l'haleine et adénopathies douloureuses ;
- coryza excoriant, voire sanguinolent.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.