logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Arenea diadema

Homéopathie Arenea diademaAraneus diadematus, l'Épeire diadème, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae. Elle est parfois appelée « Araignée des jardins » ou Araignée porte-croix. La teinture mère contient un venin neuro-toxique, une hémolysine ainsi qu'une hémotoxine.

Utilisation(s) en homéopathie

Acroparesthésie

5 CH 5 granules tout les soirs

Lorsque l'on observe un gonflement et une aggravation nocturne


Modalités

Aggravation

Humidité et froid humide, bains, pluie et vers minuit

Amelioration

Par temps sec, ensoleillé et par une forte pression (névralgies)

Action générale

Expérimentée par les homéopathes du siècle dernier, Aranea diadema a été particulièrement remarquée par Grauvogl qui la considérait comme un des meilleurs médicaments de sa "constitution hydrogénoïde", terme aujourd'hui tombé en désuétude qui désignait les individus à rétention hydrique importante, type obésité hydrolipopexique. On trouve la pathogénésie d'Aranea dans le Dictionary of Materia Medica de Clarke.
L'expérimentation pathogénétique et l'observation clinique concordent pour montrer l'action
d'Aranea diadema sur les syndromes fébriles ou pseudo-fébriles, caractérisés par :
- des frissons périodiques, intenses, prolongés, non accompagnés de sueurs et déclenchés ou aggravés par l'exposition au froid humide ;
- une sensation de grande frilosité, de froid glacé "jusque dans les os" ;
- des névralgies térébrantes, périodiques, à prédominance nocturne, principalement sur le trajet C8-D1 et/ou des paresthésies à type
. soit d'engourdissement (essentiellement dans le territoire cubital),
. soit d'impression d'enflure, d'oedème au niveau des mains et des avant-bras, spécialement pendant le sommeil et au réveil.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998