logo

Arsenicum album

Arsenicum albumL’anhydride arsénieux, ou trioxyde d'arsenic, ou oxyde arsénieux est l'une des formes oxydées de l'Arsenic, autrefois appelé 'arsenic blanc' (ou même improprement arsenic). Les premiers symptômes de l'empoisonnement aigu par l'ingestion d'arsenic sont des problèmes digestifs : vomissements, paralysie, douleurs abdominales et diarrhées sanguinolentes. Des quantités proches de la dose mortelle peuvent conduire à des convulsions, à des troubles cardiovasculaires, à l'inflammation du foie et des reins et à des troubles de la coagulation sanguine.

Utilisation(s) en homéopathie

Allergie

9 CH 5 granules 1 à 2 fois par jour

Sensation de brûlure des yeux et des narines écoulement peu abondant amélioration à la chaleur tendance d'asthme nocturne

Cancérologie

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Après les cures de chimiothérapie, lorsque le patient présente des vomissements abondants, brûlants avec une baisse de l'état général et des frissons

9 CH 5 granules par jour

Pendant la radiothérapie il permet de diminuer les sensations de brûlures et la fatigue liées au traitement

Coryza humide, avec écoulement nasal aqueux irritant

9 CH 5 granules 4 fois par jour

Ecoulement très brûlant et irritant amélioration à la chaleur

Dermatoses squameuses

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Squames sèches, fines purpuracées (desquamant comme du son) pellicules eczéma

Diarrhée

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque la diarrhée entraîne un état fébrile

Engelures

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Engelures avec brûlures intenses améliorées par la chaleur ou les applications chaudes

Gastro-entérite aiguë

15 CH 5 granules 4 fois par jour

Diarrhées brûlantes, liquides, d'odeur fétide altération de l'état général peut survenir rapidement avec franche asthénie anxiété notable liée à l'intensité des risques généraux vomissement et fièvre indispensable à la gastro-entérite virale à la toxi-infection alimentaire

Gastro-entérites fébriles

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque la gastro-entérite s'accompagne de brûlures digestives, de vomissements des liquides ingérés, d'une sensation de frilosité et d'une asthénie

Intolérances alimentaires

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Intolérance aux fruits

Intoxication alimentaire

9 CH 5 granules après chaque selle

Toxi-infection alimentaire en rapport avec une viande, un pâté avarié, poisson, moules, coquillages diarrhées nauséabondes, brûlantes, noirâtres grande fatigue

Névralgie

15 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque les douleurs sont calmées par la chaleur

Orgelet

9 CH 5 granules 2 à 3 fois par jour

Paupières excoriée, rouge, cuisante, brûlante, avec oedème amélioré par la chaleur

Otite

9 CH 5 granules toutes les 30 min

Lorsque la douleur est calmée par la chaleur locale

Rhinite allergique

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsqu'il existe un gonflement de la muqueuse et un écoulement brûlant

Rhume des foins

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Ecoulement brûlant excoriant amélioration par la chaleur

Stress

9 CH 5 granules 1 à 2 fois par jour

Stress dominé par l'anxiété

Syndrome pieds-mains-bouche

5 CH 5 granules à répéter selon les besoins

Lorsqu'il existe une sensation de brûlure diminuée en buvant des liquides chauds

Troubles du sommeil de l'enfant

15 CH 5 granules chaque soir

L'enfant se réveille vers 1 heure du matin, pleure, appelle ou vient de lui-même accompagné de son doudou retrouver ses parents la peur du noir et d'être seul sont au premier plan

Ulcère variqueux

15 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque le malade se plaint de douleurs brûlantes

Zona

15 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque la douleur brûlante est améliorée par des applications chaudes


Modalités

Aggravation

Entre 1h et 3h du matin et par le froid (sauf céphalées)

Amelioration

Par la chaleur et le changement de place et de position

Action générale

L'anhydride arsénieux est un toxique très puissant dont la pathogénésie est particulièrement riche et fiable car elle comporte de très nombreux symptômes toxicologiques, aigus, subaigus ou chroniques, accidentels ou volontaires, apparus sur de nombreux sujets.
Les sources d'intoxication sont surtout accidentelles, par voie d'absorption digestive, l'absorption pulmonaire et cutanée étant également possibles.
Le transport est sanguin ; la distribution se fait dans tous les organes ; l'excrétion est principalement urinaire, mais également fécale et par les phanères.
Les principaux mécanismes biochimiques de toxicité de l'arsenic sont :
- une diminution de la fourniture énergétique cellulaire par inhibition de l'ATPase et inactivation de l'acide lipoïque au niveau du cycle de Krebs ;
- une augmentation du métabolisme des stéroïdes ;
- une action intéressante sur l'activité antivirale :
. de fortes concentrations inhibent la synthèse et l'action de l'interféron, tandis que
. de faibles concentrations en augmentent l'activité.
L'arsenic a également des propriétés tératogènes et mutagènes qui se traduisent, lors des intoxications chroniques professionnelles, par une augmentation du risque des cancers cutanés et bronchopulmonaires. Actuellement, la réglementation de la médecine du travail attire l'attention sur ses propriétés cancérigènes.

L' INTOXICATION AIGUË OU SUBAIGUË PROVOQUE :


- une irritation à tendance ulcéro-nécrosante des muqueuses, qu'elles soient :
. digestives : vomissements, diarrhées cholériformes parfois sanieuses ;
. respiratoires : surtout rhinopharynx et bronches ;
. uro-génitales : cystites, hématuries, vaginites, … ;
- une atteinte des parenchymes nobles :
. reins : oligurie, albuminurie, hématurie, néphrite ;
. foie : hépatocytolyse, ictère ;
. surrénales : hypotension, asthénie, mélanose ;
- une atteinte du système nerveux :
. convulsions et coma dans l'intoxication aiguë,
. paralysies progressives avec crampes dans l'intoxication subaiguë ;
- une atteinte cardiaque et hématologique avec défaillance myocardique et anémie hémolytique ;
- une atteinte cutanée.

L' INTOXICATION CHRONIQUE ET L'EXPERIMENTATION PATHOGENETIQUE


provoquent progressivement dans le temps :
- un affaiblissement marqué de toutes les fonctions physiologiques d'où
- amaigrissement, asthénie, anémie. On note en même temps
- une périodicité et une alternance des troubles morbides ;
- une inflammation progressive
. des muqueuses digestives, respiratoires (catarrhe modéré mais dyspnée intense), génitales,
. de l'oreille moyenne,
. des séreuses, avec exsudations irritantes et tendance ulcérative ;
- une atteinte de l'appareil cardio-vasculaire : défaillance myocardique (troubles du rythme, hypotension), sclérose artérielle, anémie, hémorragies de sang noir et putride ;
- une atteinte de la substance grise de la moelle, avec polyneuropathie sensitivo-motrice se traduisant par des névralgies, crampes, tremblements intentionnels, paralysie des nerfs périphériques et notamment des extenseurs ;
- des troubles cutanés trophiques entraînant trois aspects anatomiques très particuliers :
. une desquamation fine (comme de la poudre de riz) ou furfuracée (comme des écailles de son) qui siège
. soit sur une peau pâle, froide, ridée, atone,
. soit sur des plaques écailleuses indurées (psoriasiformes) ;
. l'aspect en "peau d'éléphant" : peau sèche, épaissie, cartonnée ou parcheminée, difficile à pincer entre les doigts ;
. l'oedème blanc, pâle, froid qui, lorsqu'il siège au niveau des paupières leur donne l'aspect d'un sac rempli d'eau.
En toxicologie, l'arsenic est également responsable de manifestations cutanées allergiques, de kératodermies palmo-plantaires, de maladie de Bowen et de mélanodermie.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.