logo

Asclepias tuberosa

Asclepias tuberosaAsclepias tuberosa est une espèce végétale de la famille des Asclepiadaceae. Les extraits ont été utilisés par les Amérindiens comme un expectorant pour la toux humides et d'autres affections pulmonaires. La plante contient également des glycosides cardiotoniques, des hétérosides (l'asclépiadine) et un principe amer, l'asclépione.

Utilisation(s) en homéopathie

Diarrhée

9 CH 5 granules 2 à 3 fois par jour

Lorsque la diarrhée est automnale ou hivernale, soudaine, fétide, brûlante, précédée de borborygmes et accompagnées de douleurs rhumatismales

Névralgie intercostale

5 ou 7 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque la névralgie est aggravée par le mouvement, l'humidité et amélioré en étant penché en avant

Pleurite

5 ou 7 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque la pleurite est accompagnée de toux sèche et pleurodynie, spécialement gauche

Syndrome de Tietze

5 à 9 CH 5 granules 2 à 3 fois par jour

Selon l'intensité de la précordialgie


Modalités

Aggravation

Par le mouvement, le toucher, la pression, le temps froid et l'humidité

Amelioration

Par le repos et en se penchant en avant

Action générale

Sa pathogénésie est incertaine. Il est vraisemblable que les indications initiales de la plante dérivent de la phytothérapie.
L'observation clinique a montré qu'Asclepias exerçait préférentiellement son action sur trois cibles principales :
- les séreuses, qu'elle irrite, entraînant un syndrome inflammatoire local sans exsudation notable (plèvres, synoviales) ;
- le cartilage et les tissus périarticulaires (tendons et muscles intercostaux plus spécialement), qu'elle infiltre, provoquant un syndrome rhumatismal inflammatoire subaigu ;
- la muqueuse intestinale dont l'inflammation détermine un syndrome diarrhéique chronique : épreintes suivies de selles molles, soudaines, brûlantes comme du feu et fétides (odeur d'oeufs pourris).

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.