logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Baptisia tinctoria

Homéopathie Baptisia tinctoriaBaptisia tinctoria est une plante d'Amérique du Nord de la famille des Fabacées. Sa tige et ses racines possèdent des composés désinfectants.

Utilisation(s) en homéopathie

Grippe intestinale

9 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque la grippe se manifeste par une fièvre, des courbatures musculaires, une diarrhée fétide avec douleurs abdominales, une soif pour de l'eau froide, une haleine fétide, une céphalée et des douleurs oculaires


Modalités

Aggravation

Par le mouvement

Amelioration

Par le repos (l'agitation rend malade)

Action générale

Utilisée en Amérique du Nord comme cholagogue, Baptisia a été introduite dans la matière médicale homéopathique par le Docteur Thompson en 1857. T.F. Allen signale douze sources pathogénétiques dont plusieurs effectuées avec la TM. Le nombre de symptômes fiables est très restreint :
- Céphalée avec visage chaud et congestionné, difficulté à penser et douleurs des globes oculaires, ou agitation (Eupatorium perfoliatum).
- Enduit jaunâtre sur la langue, constriction douloureuse de la gorge.
- Distension abdominale et douleur de la région vésiculaire.
- Sensibilité de la fosse iliaque droite avec borborygmes.
- Diarrhée.

L'usage fréquent de Baptisia au siècle dernier dans les syndromes infectieux sévères, adynamiques, avec participation digestive, comme la fièvre typhoïde, avait permis à plusieurs auteurs d'ajouter des signes cliniques d'ordre général précisant l'indication de Baptisia dans les formes graves en comparaison avec Arnica, Pyrogenium… :
- Grande prostration avec confusion mentale : le malade est assoupi, indifférent. Il sort à peine de sa somnolence pour répondre aux questions ( Arnica) et y retombe aussitôt.
- Délire avec sensation que le corps est coupé en morceaux ; le malade s'agite en s'efforçant de les réunir.
- Courbatures musculaires comme dans Eupatorium ou Rhux toxicodendron, donnant l'impression que le lit est trop dur (Arnica).
- Fétidité de toutes les émanations et sécrétions : sueurs, haleine, urines, selles…
Tous ces symptômes peuvent se manifester aussi lors d'intoxications par de fortes doses.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998