logo

Calcarea phosphorica

Calcarea phosphoricaLes phosphates de calcium sont des solides blanchâtres, ils composent la partie minérale de l'os et des dents. On trouve également du phosphate de calcium dans le plasma sanguin, et le cytoplasme. Le phosphate de calcium est un additif alimentaire autorisé en Europe comme agent de levuration, régulateur de pH, ou supplément alimentaire calcique (laits à base de soja).
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Utilisation(s) en homéopathie

Algodystrophie

5 CH 5 granules par jour

Lorsqu'il existe des douleurs articulaires et/ou osseuses en période de croissance

Fracture

5 CH 5 granules par jour

Lorsque le patient souhaite accélérer la consolidation de son os

Mononucléose infectieuse

9 CH 5 granules par jour

Lorsque le patient est en convalescence de maladies anergisantes, ici systématiquement

Pubalgie

5 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque la douleur peut être liée à une hyperlaxicité ligamentaire


Modalités

Aggravation

Par le froid et l'humidité, le changement de temps, la fonte des neiges, l'effort intellectuel et en pensant à ses maux

Amelioration

Temps sec et chaud (en été) et par le fait de manger

Action générale

Le rôle du calcium dans les processus biologiques est celui d'un second messager dans les réponses cellulaires à de nombreux stimuli. L'importance du calcium dans la régulation des activités biologiques se reflète dans la précision avec laquelle les taux de Ca++ plasmatique sont contrôlés.
Les symptômes d'une déficience calcique sont musculaires, neurologiques et osseux (rachitisme chez les enfants, ostéomalacie chez les adultes). Le rapport Ca/P dans l'alimentation est important, un apport trop élevé de phosphates favorisant la perte des minéraux de l'os.
Les hypercalcémies sont rares et liées à des pathologies précises (hyperparathyroïdie, intoxication à la vitamine D, maladie de Besnier-Boeck-Schaumann, …). Elles se manifestent par un syndrome polyuro-polydipsique et par une alcalose métabolique.

Le phosphate tricalcique est utilisé en thérapeutique classique à doses pondérables :
. pour faciliter la formation du tissu osseux et la réparation des fractures
. pour lutter contre le rachitisme.
En fait, seuls les phosphates naturels des aliments végétaux et animaux, réellement assimilables, seraient efficaces.

Du fait de sa composition, il va agir sur les cellules et les tissus riches en calcium et en phosphore :
- le tissu osseux, dont il est un des constituants,
- la cellule nerveuse,
- le sang et le tissu lymphoïde,
- la nutrition en général.
Cette action va se développer au maximum chez un type sensible constitutionnel, de morphologie longiligne. (ensemble de sujets dits "bons répondeurs").
Comme pour Calcarea carbonica, la source essentielle de la pathogénésie de Calcarea phosphorica est clinique.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.