logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Chenopodium anthelminticum

Homéopathie Chenopodium anthelminticumLe chénopode est une plante de la famille des Chénopodiacées, vulgairement appelé ansérine vermifuge. La teinture mère est préparée à partir de la plante entière fleurie et fraîche. Commercialisée en France sous e nom de Chenanthol jusque dans les années 1950, et utilisées dans le traitement du taeniasis et de l'ascaridose, elle a été abandonnée au profit de médicaments antihelminthiques moins toxiques.

Utilisation(s) en homéopathie

Acouphène

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque les acouphènes sont dus à la Maladie de Ménière, accompagnés d'une baisse de l'audition


Modalités

Aggravation

Par la suppression des règles

Action générale

TOXICOLOGIE :


Même aux doses thérapeutiques ne dépassant pas celles préconisées par le Codex, l'essence de Chénopode provoquait des troubles iatrogènes principalement caractérisés par une irritation du tube digestif et des bourdonnements d'oreilles qui obligeaient souvent à interrompre le traitement (cf. vade-mecum de Hamburger).
Les incidents légers étaient caractérisés par des vomissements, des céphalées et des acroparesthésies des mains et des pieds à type de picotements.

Les incidents graves, outre les troubles digestifs d'une intolérance gastro-intestinale majeure, se manifestaient par :
- des troubles circulatoires (hypotension),
- des troubles hépatorénaux : hépatonéphrite avec oedèmes et hématurie,
- des troubles neuro-sensoriels :
. vertiges, véritable signe d'alarme,
. acouphènes divers et surdité, en général régressive.

EXPERIMENTATION :


L'expérimentation pathogénétique et l'observation clinique ont confirmé l'action sur :
- le foie et les voies biliaires : hépatomégalie, subictère voire ictère ;
- la circulation :
. circulation céphalique (congestion) et surtout
. circulation de l'oreille interne entraînant
- des troubles neuro-sensoriels :
. vertiges brutaux,
. acouphènes divers,
. hypoacousie voire surdité.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998