logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Kalium bromatum

Homéopathie Kalium bromatumLe bromure de potassium est un sel largement utilisé comme antispasmodique et sédatif. De formule chimique KBr, il est composé d'ions de potassium et bromure. Il est de couleur blanche ou incolore. On l'utilise dans l'industrie pharmaceutique et photographique. Il peut également être utilisé dans la préparation d'échantillons en analyse chimique (spectroscopie infrarouge). Les propriétés antispasmodiques du bromure de potassium ont été d'abord évoquées par monsieur Charles Locock à un congrès de la Société médicale et chirurgical royale en 1857. Le bromure peut être considéré comme le premier médicament efficace contre l'épilepsie.

Utilisation(s) en homéopathie

Agitation psychomotrice

15 CH 5 granules par jour pendant 3 mois

Lorsque l'enfant a sans cesse les mains en mouvement

Bruxisme (grincement des dents)

9 CH 5 granules au coucher

Lorsque le grincement est nocturne (souvent remarqué par le conjoint)

Oxyurose

9 CH 5 granules 2 à 3 fois par jour

Enfant agité, remuant constamment les mains, et ne tenant pas en place, insomniaque avec terreurs nocturnes aggravation à la nouvelle lune

Somnanbulisme

9 CH 5 granules le soir

Lorsque la journée le patient à du mal à rester tranquille


Modalités

Aggravation

La nuit, à la nouvelle lune et par l'effort intellectuel

Amelioration

Par l'occupation physique ou mentale

Action générale

La toxicologie et l'expérimentation pathogénétique ont permis de mettre en évidence une action sur :
- le système nerveux,
- la peau et plus accessoirement sur
- le système digestif.

SUR LE SYSTEME NERVEUX CEREBRO-SPINAL :


Suivant les doses utilisées, les effets s'inversent, à quantité encore pondérable.
- A DOSES FAIBLES, se produisent des phénomènes d'excitabilité et de spasmes :
- Le sujet ne peut se tenir immobile, il agite constamment les mains, les doigts, et le fait de se dépenser physiquement améliore son état.
- Insomnie avec terreur nocturne (Stramonium), grincements de dents pendant le sommeil.
- Excitation sexuelle.

A DOSES FORTES, TOXIQUES :


- Diminution de l'excitabilité réflexe, parésie.
- Analgésie au niveau de diverses muqueuses : pharynx, larynx, urètre, muqueuses génitales.
- Anaphrodisie, impuissance.
- Parole difficile avec sensation d'engourdissement du cerveau, vertige, titubation, somnolence.
- Dépression avec faiblesse de la mémoire : il oublie des mots en parlant, dit un mot pour un autre, oublie des syllabes en écrivant.
- Distraction, indifférence, ne s'intéresse pas à ce qui se passe autour de lui.

SUR LA PEAU :


Les doses toxiques se manifestent par :
- Eruptions papulo-pustuleuses.
- Action élective sur les glandes sébacées :
. séborrhée,
. acné indurée, pustuleuse, livide, du dos, du visage, de la poitrine (Tuberculinum residuum).

SUR L'APPAREIL DIGESTIF :


- Accessoirement, syndrome cholériforme avec sensation de froid interne de l'abdomen.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998