logo

Natrum muriaticum

Natrum muriaticumLe chlorure de sodium est plus communément appellé sel de table ou de cuisine, ou tout simplement sel dans le langage courant.
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Utilisation(s) en homéopathie

Aménorrhée

30 CH 5 granules par jour

Lorsqu'il y a arrêt de la menstruation chez une jeune fille, du à un stress

Dermatoses fissuraires

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Fente en milieu de lèvre inférieure

Lucite estivale bénigne

30 CH 1 dose par semaine

Très souvent indiqué à cause des manifestations cutanées à cause de l’existence d'un terrain atopique aggravation au soleil de ces pathologies

Syndrome dépressif réactionnel

15 CH 5 granules par jour

Lorsque le patient présente une fatigue profonde alternant avec une irritabilité

Verrue

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Verrues sur les plis des doigts


Modalités

Aggravation

Le matin vers 10h, par la chaleur ambiante (malgré une frilosité), par l'exposition solaire, au bord de la mer, par le travail intellectuel et la consolation

Amelioration

Au grand air, par les pressions larges (lombalgies), par la transpiration

Action générale

Le tableau clinique de l'intoxication aiguë par le Na Cl est connu de longue date et résulte de l'absorption massive d'eau de mer par des naufragés. Il comporte :
- une irritation des muqueuses digestives (vomissements, diarrhée),
- une forte hyperthermie aboutissant à un syndrome délirant, puis au coma et à la mort.

A doses moindres, la toxicité rénale de l'hyperconcentration de Na Cl (néphrite urémique) et ses répercussions sur la tension artérielle sont bien connues en clinique.

Par ailleurs, le chlorure de sodium est un constituant essentiel de l'organisme, dont la répartition et la circulation contribuent à l'homéostasie du milieu intérieur. A l'échelon cellulaire, le mécanisme de la pompe à sodium est à la base de la régulation de tous les échanges ioniques transmembranaires et conditionne le maintien de l'équilibre électrolytique des liquides intra et extra-cellulaires. Il peut expliquer la symptômatologie, parfois contradictoire, que l'étude pathogénétique de Na Cl révèle par des troubles :
- de la nutrition :
. amaigrissement prédominant à la moitié supérieure du corps mais infiltration cellulitique de la moitié inférieure ;
- des muqueuses :
. alternance d'un état de sécheresse des muqueuses et d'un état catarrhal au niveau de muqueuses diverses ;
- de la peau :
. concomitance de plages de peau grasse, huileuse (particulièrement à la face), par exacerbation du flux séborrhéique et de plages de peau sèche, squameuse voire fissurée ;
. éruptions papulo et/ou vésiculeuses ou pustuleuses : eczéma ou acné, localisés au front, en lisière du cuir chevelu ou sur les plis de flexion articulaire ; herpès de siège volontiers périlabial, parfois anal ;
. urticaire chronique d'étiologie fréquemment physique ;
. verrues des paumes de mains, plis des doigts et rides du front ;
. peaux sèches et fendillées autour des ongles.
- du système nerveux central :
. syndrome dépressif et asthénie alternant avec irritabilité, agitation et précipitation.

Le jeu de la combinaison ou de l'alternance des phénomènes soit de déshydratation, soit d'hyperhydratation des compartiments tant cellulaires qu'extracellulaires expliquent ces aspects apparemment paradoxaux.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.