logo

Opium

OpiumL’opium est une préparation psychotrope obtenue à partir du latex du pavot somnifère. L'opium a des propriétés sédatives et analgésiques. Il contient deux groupes d'alcaloïdes à l'origine de ses propriétés : des phénanthrènes (incluant la morphine, la codéine, la thébaïne) et des benzylisoquinolines (incluant la papavérine) qui n'ont pas d'effet significatif sur le système nerveux central.

Utilisation(s) en homéopathie

Constipation

5 CH 5 granules 2 fois par jour

Absence de besoin par inertie rectale, selles noires, dures, en scybales

Soins post-opératoires

30 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque l'anesthésie générale provoque une obnubilation

Suites d'intervention chirurgicale

1 dose

Pour diminuer les effets secondaires propres à l'anesthésie sur la mémoire, surtout en cas d'intervention de longue durée


Modalités

Aggravation

Par la chaleur et après le sommeil

Amelioration

Par l'air frais

Action générale

PHARMACOLOGIE :


L'activité pharmacologique de l'opium est essentiellement due à l'activité des alcaloïdes, en particulier de la morphine. L'opium a une action différente selon les doses :

- A FAIBLES DOSES :
- effet sédatif avec :
. diminution de la sensibilité,
. diminution de la motricité de la musculature lisse de l'intestin, de l'utérus et des bronches
. diminution des sécrétions digestives (effet antidiarrhéique), bronchiques, urinaires et . augmentation de la sécrétion sudorale.
Les faibles doses créent aussi :
- une excitation psychique avec incoordination des idées.

- A FORTES DOSES :
- effet hypnotique et analgésique.
- sur le plan psychique, dépression accompagnée de sensations euphoriques lors des prises et, à long terme, diminution physique et intellectuelle marquée avec perte d'appréciation des critères éthiques.

En thérapeutique classique l'opium a principalement été utilisé
. pour ses propriétés sédatives, hypnotiques, analgésiques ;
. pour son action sur la musculature lisse respiratoire et digestive et aussi
. pour son action stimulante sur le coeur et la circulation.
Le Professeur Pouchet, l'un des premiers à se pencher sur l'action physiologique de l'opium et de ses composants avait bien vu que "c'est une question de dose, de réceptivité et surtout d'état physiologique qui fait que l'opium exerce une action sédative ou, au contraire une action excitante".
La sensibilité individuelle à l'opium est très variable et certains sujets sont très sensibles à l'action pharmacologique de faibles doses d'opium, en particulier les jeunes enfants.
En dilutions infinitésimales, l'action thérapeutique s'exerce dans un sens ou dans l'autre suivant l'état du malade.

TOXICOLOGIE AIGUË :


Elle se manifeste par
- un sommeil comateux avec congestion céphalique, visage rouge sombre ou violet foncé et myosis ;
- transpiration chaude
- respiration et pouls lents
- incontinence sphinctérienne.

TOXICOLOGIE CHRONIQUE ET EXPERIMENTATION :


On constate successivement :
- UNE PHASE D'HYPERACTIVITE CEREBRALE avec euphorie et hyperesthésie de l'ouïe puis
- UNE PHASE DE RALENTISSEMENT GENERAL avec :
. congestion céphalique, abrutissement, insensibilité et indolence ;
. une parésie intestinale suscitant une constipation sans aucun besoin, une inertie rectale avec scybales noires, dures, difficiles à expulser. La selle, au moment d'être évacuée, remonte dans le rectum (Thuya, Silicea) ;
. diminution de toutes les sécrétions sauf de la sueur et du lait.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.