logo

Radium bromatum

Radium bromatumLa souche bromure de radium est une solution à 1 pour 1 million dans l'alcool à 70% v/v. Elle est préparée et mesurée par un laboratoire spécialisé. L'usage des dilutions plus basses que 4CH est à exclure formellement en raison de la rémanence possible d'une certaine radio-activité.

Utilisation(s) en homéopathie

Arthrose

9 CH 5 granules 1 à 3 fois par jour

Lorsqu'il existe une recrudescence nocturne des douleurs et un soulagement par une douche bien chaude

Cancérologie

9 CH 5 granules par jour

Donné dès le début des séances de radiothérapie, ce médicament permet l'amélioration de la cicatrisation des zones soumises aux rayonnements et d'éviter la formation de cicatrices rétractiles indurées, brûlantes, hypertrophiques avec néovascularisation. Poursuivre jusqu'à la chirurgie reconstructrice

Lombalgie

9 CH 5 granules toutes les heures en aigu, 5 granules 3 fois par jour

Douleur lombaire intense fatigue améliorée par un bain chaud

Radiodermite

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque la radiodermite se traduit par un érythème et un oedème cutanés suivis d'une pigmentation de la peau


Modalités

Aggravation

Début de mouvement mais amélioration par sa continuation (rhumatismes), par les bains chauds (prurit)

Amelioration

Par le grattage (prurit), les bains chauds (rhumatismes)

Action générale

François Lamasson a établi une pathogénésie détaillée de Radium bromatum, d'après quelques études succinctes déjà parues relatant les effets toxiques de l'irradiation. Il rappelle l'expérimentation sur le radium effectuée sur lui-même par Pierre Curie, fils d'un médecin homéopathe. Plusieurs auteurs américains, Dieffenbach, entre autres, ont effectué des pathogénésies déclenchées par des dilutions 6 DH, 12 DH et 30 DH.
F. Lamasson dit avoir vérifié sur une trentaine d'observations la fiabilité des principaux symptômes concernant la peau, les muqueuses, le sang, l'appareil locomoteur, mais aussi les yeux, les appareils digestif, génito-urinaire, respiratoire, cardio-vasculaire et le psychisme.

PEAU ET PHANERES :


- Radiodermites : érythème suivi d'une chute des poils et d'une pigmentation chagrinée sans desquamation ; parfois phlyctènes, ulcérations.
- La peau reste glabre, atrophique, sèche.
- Oedèmes sous-cutanés durables.
- Ulcérations creusantes, sphacéliques, laissant des cicatrices chéloïdiennes.
- Epithéliomas cutanés.
- Fissures douloureuses, altérations des ongles.
- Prurit sur tout le corps, avec sensation de brûlure, aggravé en se déshabillant et amélioré par le grattage.

MUQUEUSES :


- Sécheresse des muqueuses respiratoires (nez, larynx, trachée, bronches) et digestives (bouche, pharynx).

APPAREIL CIRCULATOIRE :


- Hypotension.
- Leucopénie primitive suivie de leucocytose et de perturbations variées de la formule blanche (leucoses, agranulocytoses).
- Anémie secondaire.

APPAREIL LOCOMOTEUR :


- Sensibilité douloureuse dans la région cervicale au niveau des 6 et 7 vertèbres cervicales.
- Sensation de faiblesse dans la région lombaire et dans les membres inférieurs.
- Douleurs rhumatoïdes aggravées au début du mouvement et soulagées par la continuation de celui-ci, aggravées la nuit, améliorées par les bains chauds.
- Douleurs localisées aux os des membres et aux doigts. Douleurs dans les orteils.

APPAREIL GENITO-URINAIRE :


- Azoospermie parfois transitoire ; stérilité chez la femme.
- Dysurie, pollakiurie.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.