logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Rhododendron

Homéopathie RhododendronRhododendron est un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Éricacées, regroupant des plantes communément appelées rhododendrons et azalées. Il a été reconnu que le miel issu de cette azalée avait des effets légèrement hallucinogènes et laxatifs. Le Rhododendron ponticum à l'origine des troubles digestifs renferme de l'andromédotoxine (alcool diterpénique), le rhododendron des Alpes (Rhododendron ferrugineum) de l'arbutine, de l'aricoline et de la rhodoxanthine. Ces deux rhododendrons sont considérés comme des plantes de toxicité moyenne, qui provoquent des vomissements, des troubles digestifs divers, des troubles nerveux, respiratoires et cardiovasculaires.

Utilisation(s) en homéopathie

Rhumatismes

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Douleurs rhumatismales aggravées avant l'orage et électricité statique dans l'air améliorées après l'orage, par la chaleur sèche et le mouvement


Action générale

L'expérimentation pathogénétique a mis en évidence un triple tropisme de Rhododendron :
- sur l'appareil locomoteur où il agit sur les tissus fibreux et musculaires (ligaments, tendons), en provoquant des douleurs erratiques, déchirantes ;
- sur le système nerveux périphérique où il induit des névralgies particulièrement de la face, du thorax et des membres supérieurs ;
- sur les testicules qui sont le siège d'une inflammation avec irradiation inguinale ou crurale, particulièrement à gauche.

L'observation clinique a mis en évidence une modalité très importante pour la prescription de Rhododendron : les douleurs et les névralgies sont très sensibles aux variations d'électricité atmosphérique :
- aggravées avant l'orage ou les tempêtes, elles diminuent après.

Les patients justiciables de Rhododendron sont sensibles à tout changement de temps où il y a des variations de l'électricité statique de l'air, plus que de l'humidité.
Les symptômes sont améliorés par le mouvement et la chaleur sèche.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998