logo

Veratrum album

Veratrum albumLe Vératre blanc (Veratrum album) - appelé anciennement Hellébore blanc ou faux Hellébore, par opposition à l'hellébore noir (la Rose de Noël) - est une vigoureuse plante rhizomateuse de la famille des Melanthiaceae. La teinture mère est préparée à partir de sa racine fraîche avant la période de floraison. Elle cotient un ensemble d'alcaloïde désigné sous le nom de vératrine. L'alcaloïde le plus abondant et la jervine qui a un effet sédatif et bradycardisant, mais le plus toxique est la protovératrine. La teinture mère contient également de la germine qui a un effet antihypertenseur et tonique musculaire.

Utilisation(s) en homéopathie

Diarrhée

9 CH 5 granules après chaque selle

Diarrhée en jets, fréquente, exténuante, avec sueurs froides, douleurs abdominales crampoïdes. A prendre si départ dans les pays chauds

Gastro-entérite aiguë

15 CH 5 granules 4 fois par jour

Diarrhées très abondantes avec douleurs crampoïdes retentissement sur l'état général rapide avec déshydratation tendance au malaise très marquée

Gastro-entérites fébriles

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque la diarrhée et les vomissements sont incoercibles et accompagnés de sueurs froides

Intoxication alimentaire

9 CH 5 granules après chaque selle

Diarrhée cholériforme en jet sueurs froides déshydratation douleurs abdominales crampoïdes


Modalités

Aggravation

Par le temps froid et humide, après avoir bu, par le mouvement

Amelioration

Par la chaleur et le décubitus

Action générale

La première pathogénésie fut établie par Hahnemann, et figure dans sa "Matière Médicale Pure".

LA TOXICOLOGIE


a montré que les manifestations de l'empoisonnement au Veratrum album sont électivement déterminées par l'irritation du système nerveux sympathique : spasmes viscéraux divers et état de collapsus algide, résultant de vomissements et de diarrhée profus.

L'EXPERIMENTATION PATHOGENETIQUE,


vérifiée cliniquement dans une très large mesure, permet de retrouver :
- l'action sur le tube digestif, réalisant un syndrome cholériforme, caractérisé par la fréquence et l'abondance des éliminations qui lui valent son appellation "d'arsenic végétal" ;
- l'action sur le système nerveux où il provoque :
. à l'échelon central un état de prostration et d'algidité caractéristique, précurseur du collapsus ;
. à l'échelon périphérique des perturbations de la conduction de l'influx nerveux et, de ce fait, de la contractilité musculaire avec :
- au niveau de la musculature striée des crampes et des phénomènes parétiques, de la bradyarythmie et des palpitations ;
- au niveau de la musculature lisse des spasmes viscéraux et les divers troubles digestifs fonctionnels évoqués ;
- une hypersécrétion des glandes sudoripares : sueurs froides abondantes, particulièrement au niveau du front.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.