logo

Veratrum viride

Veratrum virideVeratrum viride, appelé vérâtre vert ou tabac du diable est une espèce de plantes de la famille des Liliaceae selon la classification classique ou de celle des Melanthiaceae selon la classification phylogénétique. La veratrine a déjà été recommandée pour traiter les palpitations nerveuses, les convulsions épileptiques, certaines névralgies, la paralysie, la coqueluche, la goutte, l'hydropisie, etc., mais son efficacité pour traiter ces maladies, excepté certaines formes de névralgies sévères, n'est pas bien démontrée.

Utilisation(s) en homéopathie

Bouffées de chaleur

5 à 9 CH 5 granules 2 à 6 fois par jour

Lorsque la face est rouge, cyanosée et les yeux injectés. Le patient présente des sueurs chaudes et abondantes.

Bouffées de chaleur de la ménopause

4 à 9 CH 5 granules 2 à 6 fois par jour

Lorsque la face est rouge et cyanosée et les yeux injectés. Le sujet présente des sueurs chaudes et abondantes

Insolation

5 à 9 CH 5 granules toutes les 2h

Lorsqu'une bradycardie se développe consécutivement à l'insolation


Action générale

La toxicologie et l'expérimentation ont montré une action élective sur le système circulatoire et plus secondaire sur le tube digestif (phénomènes cholériformes et violentes contractions stomacales)

SYMPTOMES CIRCULATOIRES :


Ils sont la conséquence d'une congestion céphalique, d'hypertension artérielle et d'une parésie myocardique :
- Congestion cérébrale violente et brusque avec parfois délire furieux, mouvements convulsifs, balancements de la tête sur l'oreiller.
- Congestion céphalique intense avec céphalée battante, face rouge, livide, cyanosée, yeux injectés. Sueurs chaudes et abondantes. Battements des artères carotidiennes (Belladonna, Glonoinum) et défaillance dès qu'il se met debout. Mydriase et diplopie.
- Sécheresse des lèvres et de la bouche. Raie rouge et sèche au milieu d'une langue blanche ou jaunâtre ; hoquet.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.