logo

Vipera redi

Vipera rediLa Vipère aspic, Vipera aspis, est une espèce de serpents de la famille des Viperidae. Le venin a pour principes actifs essentiels des éléments minéraux, des glucides, lipides et amines (sérotonine) et des enzymes. Les enzymes présentes sont les phospholipases, les enzymes procoagulants, activateurs des facteurs V et X et des hyalunoridases, phosphoestérases oxydo-réductrices. Le venin contient également une toxine hémolytique et coagulante.

Utilisation(s) en homéopathie

Périphlébite

5 CH 5 granules 3 fois par jour

Lors de troubles de la circulation

Phlébite

5 CH 5 granules par jour

Lors des troubles de la circulation

Troubles veineux et thrombophlébite superficielle

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Jambes oedématisées, douloureuses douleurs dues à une inflammation périveineuse, aggravées à la position assise ou jambes pendantes et améliorées lorsque les jambes sont surélevées palpation des varices sur le trajet de la saphène est douloureux prescrit systématiquement lors de thrombophlébite

Varices

5 CH 5 granules matin et soir

Lorsque les douleurs veineuses des membres inférieurs sont à type d'éclatement et diminuées en surélevant les jambes


Modalités

Aggravation

En laissant les jambes pendantes ou en les ramenant à la verticale

Amelioration

En maintenant les jambes surélevées

Action générale

Conformément aux données de la toxicologie et de l'expérience clinique, Vipera redi exerce principalement son action :
- sur le sang où il provoque des troubles de l'hémostase avec ecchymoses et hémorragies ;
- sur les veines où il provoque des réactions d'oedème inflammatoire, des troubles de la coagulation analogues aux modes réactionnels de phlébites superficielles, dont il sera le principal médicament homéopathique.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.