logo

Aurum metallicum

Aurum metallicumL’or est un élément chimique de symbole Au (du latin aurum) et de numéro atomique 79. Ce métal au naturel se présente sous forme de pépites, qui peuvent avoir été réduites en poudre ou en paillettes, par érosion mécanique.
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Utilisation(s) en homéopathie

Alcoolisme

7 à 15 CH 5 granules 4 fois par jour

Lorsque le patient a une haleine fétide, une langue sale, présente une soif intense et autres symptômes de l'ethylisme

Hypertension artérielle spasmodique

7 a 15 CH 5 granules par jour

Lorsque le patient se plaint de bouffées de chaleur brutales, de sensation de congestion céphalique et de vertiges

Ostéite

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque l'ostéite est dentaire avec adénopathies

Rhumatismes

7 à 15 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque les douleurs sont chroniques et aggravées la nuit

Sinusite

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Pus fétide, avec douleurs osseuses au niveau des sinus et s'aggravant la nuit

Syndrome dépressif réactionnel

9 à 30 CH 5 granules 4 fois par jour

Lorsque le patient se plaint de vertiges en se penchant, de vertiges, de plénitude et de céphalées

Modalités

Aggravation

La nuit, par le froid, l'hiver, par le bruit, le surmenage intellectuel et la contradiction qui suscite la colère

Amelioration

A l'air frais (manifestations d'hyperhémie) ou l'été pour les phénomènes dépressifs

Action générale

La pathogénésie effectuée par Hahnemann et ses collaborateurs nous montre l'importance des données empiriques traditionnelles (en particulier de celles des médecins arabes pour ce médicament) et de l'observation clinique sur les malades.

Hahnemann et ses premiers disciples auraient observé des guérisons avec de hautes dilutions d'Aurum metallicum sur des lésions anatomo-pathologiques profondes qui n'étaient pas reliées aux effets toxiques de l'or à l'état naturel.

Les essais réalisés avec des triturations d'or en feuilles auraient permis d'établir la réalité de correspondances analogiques entre les cibles pathogénétiques au sens strict et la clinique. Ceux effectués avec des 30 CH sur des sujets sensibles auraient confirmé l'existence primordiale de phénomènes d'hyperhémie et de manifestations psychiques caractéristiques.

Les quatre cibles essentielles de l'action d'Aurum ainsi étudié sont :
- le psychisme : hyperactivité, irritabilité puis dépression et dégoût de la vie ;
- l'appareil cardio-vasculaire : hyperhémie, éréthisme cardio-vasculaire, hypertension artérielle labile puis fixée par la sclérose polyartérielle ;
- l'appareil ostéo-articulaire avec tendance à la nécrose osseuse. Action sur les os courts : nez, mastoïde, maxillaires. Parfois sécrétions purulentes fétides ;
- les tissus lymphatiques et glandulaires : tendance à l'hypertrophie et à l'induration.
Il convient de signaler une cinquième cible accessoire :
- le foie et les voies biliaires.


Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.