logo
Carte des producteurs

Types sensibles

La notion de type sensible en Homéopathie comporte sa propre cohérence interne qui est le fruit d'une démarche essentiellement empirique : cherchant à comprendre l'individu dans sa globalité. Elle s'appuie pour cela, sur des critères aussi bien cliniques que phénomènologiques et elle en a pour but d'être un outil dans la détermination du ou des médicaments homéopathiques les plus judicieux à préscrire au malade.

La notion de type sensible n'est pas une exclusivité réservée à l'homéopathie. En pharmacologie allopathique, après être tombée en désuétude, elle réapparaît avec des notions de sujets "répondeurs" et "non répondeurs" à une substance thérapeutique.

Le type sensible à une substance correspond à des sujets qui :

Ont développés plus de symptômes que la moyenne lors des expérimentations pathogénétique de la souche

Qui en observation thérapeutique, ont nécessité une dose de médicament moins forte que les autres


L'expérience clinique a mis en évidence que ces "bons répondeurs" avaient des dénominateurs communs tels que :

Des particularités morphologiques

Des caractères

Des tendances pathologiques


Ce site ne recense pas tous les types sensibles. La détermination de celui-ci est le rôle du médecin homéopathe. Pour être précise, elle est longue et fastidieuse. Homéopathie conseils vous donne la description des plus communs d'entre eux, les plus facilement reconnaissables au comptoir.