logo

Guide homéopathie, aromathérapie et phytothérapie

L'homéopathie aujourd'hui

L’homéopathie a été découverte par Samuel Hahnemann en 1796. C’est une médecine alternative dont le principe repose sur la loi des semblables, c’est-à-dire que le traitement des symptômes est apporté par une substance qui provoque des symptômes semblables chez un sujet sain : Similia similibus curentur.

Le principe de fabrication des médicaments homéopathiques repose sur la dilution et la dynamisation. Les substances actives sont successivement diluées dans un volume de solvant et chaque dilution est suivie d’une agitation vigoureuse appelée dynamisation.

Les études menées sur l’homéopathie ne montrent pas d’effet supérieur à l’effet placebo, cependant, de par son mode de prescription, l’homéopathie potentialise cet effet par l’intérêt du médecin homéopathe pour son patient, la logique du principe de similitude, l’emploi de noms latins par exemple. On peut même considérer que l’émotion qui entoure chaque débat autour de l’homéopathie en renforce l’efficacité.

Actuellement la médecine occidentale est dominée par la chimie, l’auteur de ce site à l’intime conviction que l’homéopathie a sa place dans l’arsenal thérapeutique, tout autant que les médicaments symptomatiques qui ne guérissent pas le patient mais ne font que rendre la pathologie plus supportable. Si la force de l’imagination d’Emile Coué, ou l’effet placebo potentialisé de l’homéopathie peut soustraire au patient les effets secondaires d’une thérapie allopathique tout en soulageant ses symptômes alors elle est d’utilité publique.

Nous pourrons prendre comme exemples les migraines, la dépression, les nausées causées par les traitements anti-cancéreux, les bouffées de chaleur de la ménopause… Comme exemples, loin d’être exhaustifs, d’utilisation efficace de l’homéopathie.

L’objectif de ce site n’est cependant pas de promouvoir l’homéopathie au-delà de cet aspect. Les études actuelles ne permettant pas de conclure à un effet pharmaceutique propre au traitement homéopathique, nous vous recommandons d’utiliser l’homéopathie avec discernement et préférablement selon les conseils d’un professionnel de santé avisé (médecin ou pharmacien).

Articles aléatoires

Homéopathie Oenanthe crocata

Homéopathie : Oenanthe crocata

L’œnanthe safranée (Oenanthe crocata) est une plante de la famille des Apiacées. La plante produit plusieurs composants toxiques : dérivés acétylénique dont l'œnanthotoxine et la dihydroœnanthotoxine, à des concentrations beaucoup plus élevés que les... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Germe de blé

Aromathérapie : Germe de blé

Les blés sont des plantes herbacées annuelles, monocotylédones, à feuilles alternes, formées d'un chaume portant un épi constitué de deux rangées d'épillets sessiles et aplatis. Les fleurs sont nombreuses, petites et peu visibles car achlamydes. Ell... Accéder à la fiche aromathérapie...

Homéopathie Hyoscyamus niger

Homéopathie : Hyoscyamus niger

La jusquiame noire est une plante herbacée de la famille des Solanacées, originaire d'Eurasie. C'est une plante toxique, riche en alcaloïdes tropaniques (hyosciamine, scopolamine et atropine). Connue, avec le datura stramoine et la belladone comme « ... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Romarin 1.8 cinéole

Aromathérapie : Romarin 1.8 cinéole

Le Romarin ou Romarin officinal (Rosmarinus officinalis), est un arbrisseau de la famille des Lamiacées (ou labiées), poussant à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses, sur terrains calc... Accéder à la fiche aromathérapie...