logo

Guide homéopathie, aromathérapie et phytothérapie

L'homéopathie aujourd'hui

L’homéopathie a été découverte par Samuel Hahnemann en 1796. C’est une médecine alternative dont le principe repose sur la loi des semblables, c’est-à-dire que le traitement des symptômes est apporté par une substance qui provoque des symptômes semblables chez un sujet sain : Similia similibus curentur.

Le principe de fabrication des médicaments homéopathiques repose sur la dilution et la dynamisation. Les substances actives sont successivement diluées dans un volume de solvant et chaque dilution est suivie d’une agitation vigoureuse appelée dynamisation.

Les études menées sur l’homéopathie ne montrent pas d’effet supérieur à l’effet placebo, cependant, de par son mode de prescription, l’homéopathie potentialise cet effet par l’intérêt du médecin homéopathe pour son patient, la logique du principe de similitude, l’emploi de noms latins par exemple. On peut même considérer que l’émotion qui entoure chaque débat autour de l’homéopathie en renforce l’efficacité.

Actuellement la médecine occidentale est dominée par la chimie, l’auteur de ce site à l’intime conviction que l’homéopathie a sa place dans l’arsenal thérapeutique, tout autant que les médicaments symptomatiques qui ne guérissent pas le patient mais ne font que rendre la pathologie plus supportable. Si la force de l’imagination d’Emile Coué, ou l’effet placebo potentialisé de l’homéopathie peut soustraire au patient les effets secondaires d’une thérapie allopathique tout en soulageant ses symptômes alors elle est d’utilité publique.

Nous pourrons prendre comme exemples les migraines, la dépression, les nausées causées par les traitements anti-cancéreux, les bouffées de chaleur de la ménopause… Comme exemples, loin d’être exhaustifs, d’utilisation efficace de l’homéopathie.

L’objectif de ce site n’est cependant pas de promouvoir l’homéopathie au-delà de cet aspect. Les études actuelles ne permettant pas de conclure à un effet pharmaceutique propre au traitement homéopathique, nous vous recommandons d’utiliser l’homéopathie avec discernement et préférablement selon les conseils d’un professionnel de santé avisé (médecin ou pharmacien).

Articles aléatoires

Homéopathie Staphylococcinum

Homéopathie : Staphylococcinum

Le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) est l'espèce la plus pathogène du genre Staphylococcus. Elle est responsable d'intoxications alimentaires, d'infections localisées suppurées et, dans certains cas extrêmes, de septicémies physiques (greff... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Encens, Oliban

Aromathérapie : Encens, Oliban

L'Encens est un arbre des contrées semi-désertiques montagneuses du nord de la Somalie. Il est la plupart du temps sans feuille ce qui lui permet de résister à des sécheresses extrêmes. Une résine blanchâtre odorante exsude du tronc et durcit au cont... Accéder à la fiche aromathérapie...

Homéopathie Staphysagria

Homéopathie : Staphysagria

La staphisaigre (Delphinium staphisagria) est une plante herbacée annuelle ou bisannuelle de la famille des Renonculacées. Comme beaucoup d'autres dauphinelles, la staphisaigre est très toxique et contient plusieurs alcaloïdes diterpéniques tels que ... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Cyprès

Aromathérapie : Cyprès

Les cyprès sont un genre d'arbres sempervirents de la famille des Cupressacées originaires des régions tempérées chaudes de l'hémisphère nord. De nombreuses espèces sont cultivées comme arbres d'ornement. Le cyprès commun est un arbre représentatif d... Accéder à la fiche aromathérapie...