logo

Guide homéopathie, aromathérapie et phytothérapie

L'homéopathie aujourd'hui

L’homéopathie a été découverte par Samuel Hahnemann en 1796. C’est une médecine alternative dont le principe repose sur la loi des semblables, c’est-à-dire que le traitement des symptômes est apporté par une substance qui provoque des symptômes semblables chez un sujet sain : Similia similibus curentur.

Le principe de fabrication des médicaments homéopathiques repose sur la dilution et la dynamisation. Les substances actives sont successivement diluées dans un volume de solvant et chaque dilution est suivie d’une agitation vigoureuse appelée dynamisation.

Les études menées sur l’homéopathie ne montrent pas d’effet supérieur à l’effet placebo, cependant, de par son mode de prescription, l’homéopathie potentialise cet effet par l’intérêt du médecin homéopathe pour son patient, la logique du principe de similitude, l’emploi de noms latins par exemple. On peut même considérer que l’émotion qui entoure chaque débat autour de l’homéopathie en renforce l’efficacité.

Actuellement la médecine occidentale est dominée par la chimie, l’auteur de ce site à l’intime conviction que l’homéopathie a sa place dans l’arsenal thérapeutique, tout autant que les médicaments symptomatiques qui ne guérissent pas le patient mais ne font que rendre la pathologie plus supportable. Si la force de l’imagination d’Emile Coué, ou l’effet placebo potentialisé de l’homéopathie peut soustraire au patient les effets secondaires d’une thérapie allopathique tout en soulageant ses symptômes alors elle est d’utilité publique.

Nous pourrons prendre comme exemples les migraines, la dépression, les nausées causées par les traitements anti-cancéreux, les bouffées de chaleur de la ménopause… Comme exemples, loin d’être exhaustifs, d’utilisation efficace de l’homéopathie.

L’objectif de ce site n’est cependant pas de promouvoir l’homéopathie au-delà de cet aspect. Les études actuelles ne permettant pas de conclure à un effet pharmaceutique propre au traitement homéopathique, nous vous recommandons d’utiliser l’homéopathie avec discernement et préférablement selon les conseils d’un professionnel de santé avisé (médecin ou pharmacien).

Articles aléatoires

Homéopathie Naphtalinum

Homéopathie : Naphtalinum

Le naphtalène ou naphtaline ou camphre de goudron est un hydrocarbure aromatique polycyclique, plus précisément un acène à deux cycles. Il provoque une anémie, quelles que soient les voies d’exposition (et avec des cas documentés d'anémies hémolytiqu... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Aneth herbe

Aromathérapie : Aneth herbe

L'origine du nom aneth vient du grec «anêthon». Il est cultivé comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses graines très aromatiques, et se rapproche du fenouil par son odeur et ses propriétés, d'où ses noms de fenouil bâtard ou faux anis. Le... Accéder à la fiche aromathérapie...

Homéopathie Sulfuricum acidum

Homéopathie : Sulfuricum acidum

L’acide sulfurique, appelé jadis huile de vitriol ou vitriol. Ce caustique a été employé en usage externe pour détruire les verrues, et en usage interne sous forme diluée pour des gargarismes, des tisanes ou des lavements. L'ingestion accidentelle de... Accéder à la fiche homéopathie...

Aromathérapie Saro

Aromathérapie : Saro

Endémique de Madagascar, le Saro affectionne les forêts denses et sèches du nord-ouest de l'île. Il se développe sur des sols siliceux, le long des régions côtières en dessous de 800 mètres d'altitude.... Accéder à la fiche aromathérapie...