logo

Homéopathie : Beryllium

Homéopathie BerylliumLe béryllium est un élément chimique de symbole Be et de numéro atomique 4. L’inhalation de « grandes » concentrations de béryllium, ou une inhalation prolongée (plus d'une dizaine d'années) même de faibles doses, peut engendrer une maladie nommée maladie chronique du béryllium ou bérylliose (ou CBD pour Chronic Beryllium Disease). Cette maladie affecte les poumons, présente de nombreux points communs avec la pneumonie et peut évoluer vers une insuffisance cardiorespiratoire grave.

Action générale

TOXICOLOGIE :


L'inhalation de fumées contenant des dérivés solubles du béryllium qui se fixent principalement au niveau des os entraîne une asthénie, une anorexie et un amaigrissement important accompagnés de poussées fébriles. L'existence fréquente d'une hypercalcémie et d'une hypercalciurie se traduit parfois par une lithiase rénale.
L'inhalation de dérivés insolubles est à l'origine de la bérylliose pulmonaire, qui se distingue des autres pneumoconioses par son aspect allergique, car elle n'atteint qu'environ 2 % des sujets exposés. Il s'agit d'une pneumopathie caractérisée par une infiltration à mononucléaires intéressant
l'alvéole et le tissu interstitiel, et évoluant rapidement dans les cas graves vers un développement excessif du tissu conjonctif. Des granulomes de mononucléaires et de cellules géantes peuvent également se développer dans d'autres tissus (peau, conjonctives).

ASPECT CLINIQUE :


La bérylliose aiguë se manifeste souvent par une toux, une dyspnée, un amaigrissement et des aspects radiologiques très variables témoignant d'une condensation alvéolaire diffuse.
La bérylliose chronique est caractérisée par une granulomatose diffuse du poumon et des ganglions lymphatiques hilaires, histologiquement indifférenciables de la sarcoïdose.
Cliniquement apparaît de façon insidieuse une dyspnée d'effort progressive ainsi qu'une certaine cyanose. L'insuffisance respiratoire entraîne une surcharge du coeur droit et peut conduire au décès par coeur pulmonaire chronique.
La radiographie pulmonaire montre des aspects réticulo-nodulaires ou des opacités pommelées, floues, bilatérales, respectant les apex ou des images d'infiltrats accompagnés d'adénopathies hilaires identiques à ceux de la maladie de Besnier-Boeck-Schaumann.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Sarcoïdose pulmonaire

15 ou 30 CH 5 granules par jour

Lorsque la toux, si elle est présente, est aggravée par le froid, en général systématiquement