logo

Homéopathie : Echinacea

Homéopathie EchinaceaEchinacea (échinacée) est un genre de plantes qui comprend 11 taxons (9 espèces et 2 sous-espèces) tous originaires d'Amérique du Nord. Ce genre de la famille des Astéracées comprend trois espèces très connues pour leur réputation en herboristerie et leur usage ethnobotanique : Echinacea angustifolia, Echinacea purpurea et Echinacea pallida. Le rhizome de l’Echinacea était utilisé par les Indiens des plaines d'Amérique du Nord, peut-être plus que toute autre plante, dans l'élaboration de remèdes médicinaux. Dans les années trente, Echinacea devint populaire à la fois en Europe et aux États-Unis comme une médecine du peuple. Echinacea s'est vu attribuer la capacité de renforcer les défenses du système immunitaire de l'organisme et d'aider à la prévention des infections. Suivant l'espèce utilisée, des breuvages médicinaux peuvent être préparés à partir de la tige et de la fleur, ou bien de la racine. L'efficacité de ces remèdes est controversée.

Action générale

Echinacea est une plante utilisée à l'origine par les Indiens d'Amérique. Les travaux allemands en particulier ont mis en évidence les propriétés d'Echinacea angustifolia et d'Echinacea purpurea, de compositions très voisines. De ces études réalisées tant in vitro que sur l'animal ou en pharmacologie clinique, il résulte que la plante fraîche a une réelle activité immunostimulante et anti-inflammatoire, ceci en dilution de 3 à 6 DH, les concentrations plus élevées ayant un effet immunosuppresseur. Son action est très complète, s'exerçant sur la phagocytose, la perméabilité capillaire et la néoformation du tissu de soutien.

L'expérimentation pathogénétique a confirmé l'intérêt d'Echinacea dans les infections graves et les suppurations, avec ou sans altération de l'état général, celle-ci pouvant se manifester sous la forme d'un épuisement avec somnolence, confusion, sensation de courbature.

Un syndrome fébrile associant des accès irréguliers, des frissons avec nausées, des sueurs froides, des douleurs diffuses (tête, abdomen), peut être présent.
Les excrétions sont généralement fétides et, dans les processus locaux, une lymphangite est fréquemment associée.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Asthénie (fatigue) due à la convalescence d'une maladie infectieuse

9 CH 5 granules 3 fois par jour

La convalescence s'exprime par un état de somnolence, de confusion, et des courbatures