logo

Homéopathie : Mercurius dulcis

Homéopathie Mercurius dulcisLe calomel ou chlorure mercureux est un minéral plutôt rare. On le trouve généralement en association avec le cinabre. Le calomel a eu des usages médicaux : notamment comme diurétique ou comme purgatif au XVIIe siècle. Plus récemment, en 1995-1996, des cas d'intoxications mercurielles dues à la présence de calomel ont été reportés aux États-Unis près de la frontière mexicaine. Le produit incriminé est une crème de beauté fabriquée à Mexico. Des analyses ont montré qu'elle contenait près de 8 % de mercure en masse. L’étiquette de cette crème mentionnait la présence de calomel comme ingrédient.

Action générale

Ce sel de mercure provoque des phénomènes inflammatoires, principalement sur les muqueuses de l'oeil et de l'oreille (oreille moyenne et trompe d'Eustache) avec obstruction de la trompe d'Eustache et baisse de l'audition.
Ces symptômes peuvent s'accompagner chez l'enfant d'une diarrhée avec irritation rectale.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Diarrhée

9 CH 5 granules 5 fois par jour

Lorsque les diarrhées sont accompagnées d'irritations rectales

Rectocolite hémorragique

9 à 15 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque le ténesme et les brûlures dominent