logo

Homéopathie : Sabadilla

Homéopathie SabadillaCévadille, sabadilla de la famille des Liliaceae. Napoléon l'aurait utilisée pour traiter son « eczéma » qui pourrait être des séquelles de gale contractée sur un champs de bataille. On l'utilisait sous la forme de « poudre de capucin » associée au tabac et à la staphysaigre comme antiparasitaire externe ou pour traiter pédiculose, gale, teigne et sous la forme de « pommade à l'ellébore ». Elle contient des alcaloïdes : vératrine, vératridine, cévadine.

Action générale

L'expérimentation pathogénétique menée par Stapf en 1825 et les observations thérapeutiques ont montré que l'action de Sabadilla s'exerçait essentiellement sur :
- les muqueuses nasales, oculaires et pharyngées,
- le système nerveux,
- le tube digestif.

SYMPTOMES O.R.L. :


- Coryza avec éternuements spasmodiques paroxystiques. Rhinorrhée abondante peu irritante mais avec sensation de brûlure et d'obstruction des narines, améliorée par l'air chaud (Allium cepa est amélioré par le frais).
- Larmoiement et irritation des paupières associés à la rhinorrhée.
- Hypersensibilité de l'odorat, surtout à l'odeur des fleurs et à l'odeur d'ail.
- Démangeaison particulière du voile du palais, telle que le malade est obligé de le frotter avec la langue.
- Inflammation de la gorge évoluant de gauche à droite (Lachesis) avec sensation d'une cheville dans la gorge obligeant à avaler sans cesse. Amélioration par les boissons chaudes (à l'inverse de Lachesis).

SIGNES NEUROLOGIQUES :


- Cénestopathies : perception de sensations anormales au niveau du corps :
. impression d'avoir des membres tordus ou raccourcis ;
. impression d'avoir la peau flétrie ;
. impression que le moindre trouble est une maladie incurable ;
. la femme est persuadée d'être enceinte pour la moindre flatulence…

SYMPTOMES DIGESTIFS :


- Prurit anal ou ano-vulvaire alternant avec prurit des narines et du méat auditif.
- Coliques abdominales avec troubles de l'humeur et de l'appétit, aggravés à la pleine et à la nouvelle lune.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Allergie

9 CH 5 granules toutes les heures

Eternuements en salves rhinorrhée fluide et larmoiement irritant prurit du nez et du palais tendance asthmatiforme

Cénesthopathie

15 CH 5 granules par jour

Lorsqu'il existe une sensation anormale au niveau du corps ne relevant pas de la psychiatrie

Rhinite allergique

15 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsqu'il existe un prurit au niveau du palais

Rhume des foins

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Eternuements spasmodiques hypersensibilité à l'odeur des fleurs démangeaisons du voile du palais, calmée par application de la langue aggravation par le froid


Modalités

Aggravation

Par le froid, l'odeur des fleurs et à la pleine et nouvelle lune

Amelioration

Par la chaleur et les boissons chaudes