logo

Homéopathie : Terebinthina

Homéopathie TerebinthinaLa térébenthine est une oléorésine, de couleur jaune ou brunâtre selon l'origine de l'arbre (le plus souvent une espèce de résineux d'Asie, d'Europe et d'Amérique) dont elle est extraite. La térébenthine contient une essence riche en carbures terpéniques, l'alpha-pinène, le bêta-pinène et des acides résiniques. Elle est utilisée en médecine comme expectorant, balsamique (qui agit comme un baume), antiseptique urinaire et pulmonaire (en association avec l'eucalyptus et le benjoin) et révulsif en usage externe dans la recherche biomédicale.

Action générale

Toxicologiquement, la térébenthine de Venise induit une inflammation, avec manifestation hémorragique, des muqueuses de l'appareil digestif et urinaire. L'expérimentation pathogénétique et les observations cliniques ont confirmé ces deux tropismes.

SYMPTOMES URINAIRES :


Ce sont les plus importants :
- Mictions fréquentes et douloureuses, avec sensation de brûlure et ténesme vésical.
- Hématurie de sang foncé avec oligurie. Les urines dégagent une odeur aromatique, classiquement comparée à celle de la violette.
- Lombalgies avec sensation de pesanteur et de lourdeur brûlantes dans la région rénale.

SYMPTOMES DIGESTIFS :


- Langue rouge, vernissée, douloureuse, avec sensation de brûlure au bout de la langue.
- Météorisme important avec diarrhée aqueuse, sanguinolente, abondante, hyperesthésie abdominale et brûlure anorectale.
Des signes généraux (prostration, vertiges, céphalées, pâleur du visage, transpiration froide et moite de tout le corps) peuvent accompagner les signes urinaires et digestifs.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Cystite

5 CH 5 granules toutes les 6 heures

Lorsque le patient présente la triade : douleurs brûlantes, oligurie et hématurie de sang noir