logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Hyoscyamus niger

Homéopathie Hyoscyamus nigerLa jusquiame noire est une plante herbacée de la famille des Solanacées, originaire d'Eurasie. C'est une plante toxique, riche en alcaloïdes tropaniques (hyosciamine, scopolamine et atropine). Connue, avec le datura stramoine et la belladone comme « solanacées parasympatholytiques officinales », la jusquiame noire est inscrite à la Pharmacopée européenne.

Utilisation(s) en homéopathie

Délire

15 CH 1 dose par semaine

Lorsque le délire est accompagné d'une sécheresse de la langue et du pharynx


Modalités

Aggravation

Par les émotions (peur, jalousie...), le toucher, la position couchée (toux) et pendant les règles

Amelioration

En s'asseyant (pour la toux)

Action générale

Samuel Hahnemann effectua la pathogénésie de Hyoscyamus en y incorporant de nombreux symptômes empruntés à la toxicologie.

La jusquiame montre une action :
- élective sur le système cérébro-spinal,
- à un degré moindre, sur le système circulatoire et
- sur les muqueuses.

SUR LE SYSTEME NERVEUX CENTRAL OU SYMPATHIQUE :


A doses modérées, on observe trois phases :
- une phase d'excitation avec spasmes,
- une phase asthénique avec congestion passive,
- une phase paralytique avec coma.

Cela explique la présence, dans la pathogénésie, de symptômes en apparence opposés :
- agitation avec spasmes, parfois convulsions et phénomènes parétiques
- insomnie et somnolence
- constipation ou incontinence rectale
- rétention ou incontinence urinaire.

1 - SPASMES :
- Tressaillements, soubresauts musculaires.
- Convulsions.
- Tremblements, blépharospasme, nystagmus.
- Toux spasmodique qui le réveille quand il s'est réchauffé au lit la nuit. Elle est aggravée en mangeant, buvant, parlant et surtout en se couchant, mais améliorée en s'asseyant.
- Dysphagie avec sensation d'étranglement dans le pharynx, déglutition difficile, spasmes de l'oesophage, ballonnement, coliques abdominales

2 - PARESIES :
- de la vessie, du rectum, avec incontinence

3 - MANIFESTATIONS DELIRANTES :
- Délire calme avec marmottement tranquille, propension au sommeil. Le délire est parfois entrecoupé de courtes périodes d'excitation avec agitation, logorrhée, paroles et gestes libidineux, exhibitionnisme, le malade veut rester nu.
- Hallucinations et illusions sensorielles.
- La face est pâle, les pupilles en mydriase, le regard fixe, hébété. La mydriase est plus rapide, plus intense et plus persistante que celle provoquée par la belladonne.

Les trois médicaments dérivés des Solanacées ont du délire mais :
. le délire de Belladonna est hautement fébrile, avec face rouge ; il est plus violent que celui de Hyoscyamus, où les périodes d'excitation sont courtes et les périodes d'abattement longues (l'inverse pour Belladonna)
. celui de Stramonium l'emporte sur les deux autres par la violence
. la lascivité appartient en propre à Hyoscyamus.

SUR LE SYSTEME CIRCULATOIRE :


- La face le plus souvent pâle, creuse, livide, peut être rouge, congestive avec carotides battantes.
- Congestion de la tête avec céphalées aggravées au mouvement.
- Ralentissement puis, accélération du pouls.

SUR LES MUQUEUSES :


- Sécheresse extrême des muqueuses de la langue et du pharynx entraînant de la dysphagie aggravée par le spasme.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998