logo

Homéopathie : Gelsemium sempervirens

Homéopathie Gelsemium sempervirensGelsemium sempervirens est une espèce de plantes de la famille des Gelsemiaceae. La plante est toxique, elle contient une résine, des lipides, des stérols et trois alcaloïdes à configuration chimique de type indolique : la gelsémine, la sempervirine et la gelsemicine. En Amérique la plante a été employé pour combattre les névralgies et comme antispasmodique. Les trois alcaloïdes lui confère également un effet antihypertenseur.
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Action générale

Une monographie publiée en 1862 par le Dr E.H. Hale relate les nombreuses expérimentations que celui-ci effectua avec son collaborateur le Dr Douglas et les résultats de son introduction en pratique homéopathique.

TOXICOLOGIE :


L'intoxication aiguë se développe en trois stades :
- dès la 15e minute le sujet présente des myalgies, une faiblesse musculaire avec perte de tonus et incoordination motrice, des troubles neuro-végétatifs (nausées inefficaces, syndrome vertigineux, congestion céphalique avec extrémités chaudes et sèches) ;
- au bout de 30 minutes s'installe un état de torpeur, de prostration intense et d'obnubilation tandis qu'apparaissent diverses paralysies ou parésies :
. ptosis pathognomonique par atteinte de la IIIe paire (moteur oculaire externe),
. diplopie et strabisme par atteinte des IVe et VIe paires,
. parésies des membres,
. mydriase avec troubles de l'accommodation,
. dysarthrie et difficultés de déglutition par paralysie du pharynx (IXe et Xe paires) et de la langue (XIIe).
(On a pu observer, dans certains cas, particulièrement en expérimentation animale, des contractions tétaniques et des mouvements convulsifs de la tête et des membres) ;
- dans un 3e stade, le malade sombre dans le coma ; la paralysie des muscles thoraciques aggrave les troubles ventilatoires et conduit à la mort par asphyxie dans un tableau d'insuffisance respiratoire aiguë.

PHARMACOLOGIE :


- La Gelsémine, principal alcaloïde de la plante, retrouvé dans les fleurs et les racines, en détermine l'essentiel du pouvoir toxique : sa synthèse chimique a été récemment réalisée et sa pharmacologie est bien connue.

La gelsémine interfère principalement avec la transmission cholinergique des récepteurs nicotiniques et, de façon plus modérée, avec celle des récepteurs muscariniques. Elle possède une affinité particulière pour les récepteurs de la plaque motrice et réalise une véritable curarisation des muscles striés du squelette. Au niveau du système nerveux central elle est responsable de l'effet sédatif avec somnolence et torpeur, par inhibition des récepteurs nicotiniques centraux. L'effet inhibiteur est moindre sur les récepteurs muscariniques du système nerveux végétatif mais rend compte de la mydriase, de la sécheresse cutanée et buccale, de la congestion céphalique, de l'impossibilité à vomir ou uriner.

- La Sempervirine, plus toxique que la gelsémine est présente dans les racines ; elle paraît avoir une action "strychnine-like", qui peut expliquer l'action convulsivante.
- La Gelsemicine enfin, très toxique et mal connue, n'existe qu'à dose infime dans la plante.

L'EXPERIMENTATION PATHOGENETIQUE, VERIFIEE PAR LA CLINIQUE, MONTRE UNE ACTION :


- sur le système nerveux cérébro-spinal avec :
. une première phase d'excitation : tremblements, crampes, incoordination motrice ;
. une deuxième phase parétique : prostration et asthénie intenses ;
- sur l'appareil circulatoire : bradyarythmie, hypotension ;
- sur les muqueuses respiratoires et digestives : état catarrhal plus ou moins marqué (diarrhée émotive).

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Accouchement, 8ème mois de grossesse

15 CH 5 granules par jour

Trac avant l'accouchement

Anxiété

15 CH 5 granules toutes les heures

Lorsqu'il existe des tremblements et une envie pressante d'uriner (voire une diarrhée) avec diminution des moyens

Anxiété de l'accouchement

15 CH 1 dose par jour

Dès la rupture des eaux

Coryza humide, avec écoulement nasal aqueux irritant

9 CH 5 granules 4 fois par jour

Ecoulement âcre et excoriant avec fièvre frissons le long de la colonne vertébrale maux de tête en bandeau autour de la tête paupières lourdes courbatures absence de soif (dans contexte grippal)

Dengue

9 CH 5 granules 4 fois par jour

Lorsque le patient présente des céphalées occipitales avec abrutissement et assoupissement ainsi qu'une diplopie

Diarrhée émotive

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque les diarrhées sont une réponse à un trac, une anxiété, des insomnies...

Grippe, traitement curatif

15 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque les symptômes sont, des frissons précédant une fièvre avec une transpiration abondante, une céphalée occipitale avec congestion du visage, une sensation d'abrutissement et une absence de soif

Insolation

15 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque le sujet a une sensation d'hébétude

Insomnie

7 CH 5 granules avant de dormir

Lorsque l'insomnie est due à une anxiété vis à vis d'un évènement à venir

Préparation à l'intervention chirurgicale

15 CH 5 granules 2 fois par jour

Pour combattre l'anxiété (évite le trac et donne de l'assurance)

Problèmes dentaires

15 CH 5 granules 2 fois par jour

Angoisse, crainte à l'idée de voir le dentiste, qui fait repousser les rendez-vous

15 CH 5 granules 2 fois par jour

Pour l'anxiété

Trac

15 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque le sujet perd ses moyens à cause d'une inhibition intense, et qu'il présente des envies d'uriner pressantes

Tremblements émotionnels

15 CH 1 dose la veille de l'évènement stressant

Lorsque les tremblements peuvent aller jusqu'à l'incoordination des mouvements

Troubles du sommeil de l'adulte

15 CH 5 granules le soir

Appréhension du lendemain, d'un évènement source de trac qui empêche de s'endormir peur de ne pas être en forme le lendemain si le sommeil est insuffisant la crainte de ne pas s'endormir aggrave le processus

Troubles du sommeil de l'enfant

15 CH 5 granules chaque soir

Peur d'un contrôle, d'un maître ou d'une maîtresse, d'une prestation sportive ou musicale empêche l'enfant de s'endormir soit occasionnellement, soit tous les dimanches soirs, soit pendant une longue période


Modalités

Aggravation

Par la chaleur, le temps chaud, les émotions et les mauvaises nouvelles

Amelioration

Par une miction importante, une sudation, mouvement et secousses (bradychardie)