logo

Homéopathie : Kalium phosphoricum

Homéopathie Kalium phosphoricumLe phosphate de potassium est le nom générique pour les sels formés des ions phosphate et potassium résultant de l'attaque de l'hydroxyde de potassium (KOH ou potasse base) par l'acide phosphorique. Dans l'alimentation les phosphates de potassium sont utilisés comme additif alimentaires (E340)1. Ils sont utilisés comme Régulateur alimentaire de pH, agents émulsifiants, séquestrant alimentaire, stabilisant et agent de rétention d’eau/d’humidité (humectant).
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Action générale

Selon H. Duprat :
" Ce sel est un des douze éléments décrits par Schuessler comme constitutifs des tissus de l'organisme et dont les troubles métaboliques rendraient compte de l'ensemble des états pathologiques existants.
" Les manifestations morbides décrites sont dues à l'observation et à l'expérience thérapeutique de cet auteur qui les attribue à l'insuffisance de phosphate de potassium dans l'organisme, soit par déperdition exagérée, soit par insuffisance d'assimilation".


Trois cibles essentielles sont intéressées par le médicament, probablement par suite de la présence de ce sel dans les tissus correspondants :
- Le système nerveux :
. asthénie, épuisement physique et intellectuel ;
. perte de mémoire, céphalées, insomnie.
- L'appareil locomoteur : troubles neuro-musculaires à type de parésies.
- Le sang : anémie normosidérémique.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Asthénie (fatigue) due à un surmenage

15 CH 5 granules par jour

Lorsqu'il existe des troubles de la mémorisation et des céphalées

Céphalées par surmenage intellectuel

15 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque le surmenage s'accompagne de troubles de la mémorisation

Troubles du sommeil de l'adulte

15 CH 5 granules le soir

Trop de travail, d'effort intellectuel, entraînent une fatigue nerveuse avec une difficulté de mémoire, de concentration, maux de tête, mauvaise humeur et difficulté à s'endormir


Modalités

Aggravation

Par le froid, le mouvement prolongé, la fatigue, le travail intellectuel ou le coït

Amelioration

Par le mouvement lent, en mangeant et par l'excitation joyeuse et la compagnie