logo

Homéopathie : Mercurius corrosivus

Homéopathie Mercurius corrosivusLe chlorure de mercure(II) ou chlorure mercurique est un solide cristallin blanc, réactif de laboratoire. La syphilis a souvent été traitée avec du chlorure de mercure(II) avant l'avènement des antibiotiques. Il était inhalé ou ingéré, injecté et en application topique. L'intoxication au mercure est si courante que ses symptômes ont été confondus avec ceux de la syphilis.

Action générale

L'expérimentation pathogénétique montre des symptômes comparables à ceux de Mercurius solubilis, mais d'intensité plus aiguë et de déclenchement plus rapide, touchant principalement :
- le tube digestif,
- les organes génito-urinaires,
- les organes O.R.L. et les yeux.

Expérimentalement, Mercurius corrosivus produit surtout des lésions inflammatoires, ulcératives et hémorragiques, alors que les ulcérations de Mercurius solubilis ont plutôt tendance à la suppuration.

Cliniquement, les lésions justiciables de Mercurius corrosivus seront caractérisées par :
- des ulcérations à tendance rapidement extensive, avec d'intenses douleurs brûlantes ;
- une tendance particulière à produire du ténesme dans les organes creux, en particulier au rectum et à la vessie.

SYMPTOMES DIGESTIFS :


- Gingivite et stomatite ulcéro-hémorragiques.
- Dysentérie avec ténesme intense, non améliorée par les selles, qui sont peu abondantes, glaireuses, mucopurulentes ou sanguinolentes et très fétides (Arsenicum album).

SYMPTOMES GENITO-URINAIRES :


- Ténesme vésical avec brûlures intenses dans l'urètre (Cantharis).
- Urines albumineuses, sanglantes, brûlantes, peu abondantes ou même absentes.
- Leucorrhée aiguë, profuse, jaune verdâtre, très irritante.

SYMPTOMES O.R.L ET OPHTALMOLOGIQUES :


- Ulcérations rapidement extensives de la gorge qui brûlent comme des charbons ardents. Les muqueuses sont gonflées, douloureuses, enflammées et aggravées par le plus léger contact. L'oedème est hyperalgique, même pour les liquides qui provoquent des constrictions et des spasmes de la gorge. Tous les ganglions cervicaux sont hypertrophiés et douloureux.
- Paupières rouges, brûlantes, oedématiées, excoriées.
- Photophobie avec larmes excoriantes qui irritent les joues.
- Ulcérations de la cornée, avec tendance à la perforation.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998

Utilisation(s) en homéopathie

Blépharo-conjonctivite

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque l'inflammation domine au niveau de la conjonctive (larmoiement avec gêne oculaire à la lumière)

Cancérologie

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Aphtoses et mucites survenant après les cures de chimiothérapie

Herpangine

9 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque l'on observe des ulcérations au niveau de la bouche et des amygdales

Inflammation du méat urétral

7 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque les brûlures mictionelles sont accompagnées d'hématurie et d'oligurie

Kératoconjonctivite

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque le patient présente des paupières inflammatoires, un larmoiement avec photophobie

Rectocolite hémorragique

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque le patient présente une inflammation et des ulcérations intestinales


Modalités

Aggravation

Par le moindre contact ou le plus léger attouchement et la nuit