logo

Pneumopathie

Une pneumopathie est une infection du tissu pulmonaire dont la cause est : soit une infection du parenchyme pulmonaire, réalisant au maximum la pneumonie soit un groupe d'atteintes hétérogènes du parenchyme pulmonaire, il s'agit alors d'une pneumopathie interstitielle.

Homéopathie, symptômes associés

Lorsqu'il existe une quinte de toux coqueluchoïde

Pertussinum 15 CH

1 dose à renouveler au bout de 48h

Lorsque la pneumopathie est accompagnée d'une sensation de brûlure

Phosphorus 9 CH

5 granules par jour pendant 10 jours

Lorsque les muqueuses sont atteintes d'inflammation, puis infection, avec adénopathies satellites et passage à la chronicité

Mercurius solubilis 15 CH

5 granules 3 fois par jour

Lorsque les muqueuses sont inflammées

Bryonia alba 9 CH

5 granules 3 fois par jour


Pathologie(s) associée(s)

Trachéite, trachéobronchite

La trachéite est une inflammation de la muqueuse de la trachée, la trachéobronchite est une inflammation de la muqueuse de la trachée et des bronches.

Emphysème pulmonaire

L’emphysème pulmonaire correspond au sens propre à la destruction des voies aériennes distales (en aval des bronchioles terminales). Il s'agit donc d'un pléonasme. Parfois, on observe une pression excessive et permanente de l’air dans les poumons, pouvant provoquer une rupture des alvéoles pulmonaires. Cette surpression est en général provoquée par une obstruction partielle des bronches gênant l’expiration.

Dyspnée

La dyspnée est une difficulté respiratoire. On distingue deux types de dyspnées : la difficulté à inspirer de l'air (ou faire entrer de l'air dans ses poumons), ou dyspnée inspiratoire, et la difficulté à expirer de l'air (ou faire sortir de l'air de ses poumons), ou dyspnée expiratoire. Cette difficulté à respirer comporte une composante subjective, représentée par la gêne éprouvée par le patient, et une composante objective.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.