logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Sanguinaria canadensis

Homéopathie Sanguinaria canadensisLa sanguinaire du Canada (Sanguinaria canadensis) est une plante herbacée, vivace et rhizomateuse de la famille des Papaveraceae. Elle est la seule espèce du genre Sanguinaria. La sanguinaire faisait partie de la pharmacopée populaire jusqu'au début du XXe siècle. Ses propriétés expectorantes et antiseptiques en faisaient un remède utile contre la bronchite, la laryngite, l'asthme, la fièvre et le rhumatisme, mais ces usages ont été abandonnés à cause de la toxicité de la plante. On en faisait aussi des cataplasmes contre les ulcères et les cancers de la peau. La sanguinarine a des propriétés bactéricides et est un ingrédient actif de plusieurs rince-bouche et pâtes dentifrices car elle est efficace pour lutter contre la plaque dentaire et la gingivite. Cependant, des recherches récentes ont démontré qu'un usage prolongé pouvait causer des lésions cancéreuses dans la bouche.
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Utilisation(s) en homéopathie

Acné rosacée

9 CH 5 granules par jour

Lorsque le patient se plaint de congestion brûlante du visage avec rougeurs circonscrites des joues et des oreilles

Bouffées de chaleur

5 CH 5 granules au moment des bouffées de chaleur

Lorsque la congestion du visage s'accompagne d'une sensation de picotements au niveau des pommettes et des oreilles

Bouffées de chaleur de la ménopause

5 CH 5 granules le soir

Bouffées de chaleur circonscrites aux joues et aux oreilles

Céphalées vasomotrices

7 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque le patient perçoit une sensation de brûlure au niveau des joues et des oreilles

Migraine

9 CH 5 granules toutes les heures

Lorsque la crise s'accompagne d'une rougeur congestive du visage

Polypose nasosinusienne

5 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsqu'il existe un écoulement nasal abondant et brûlant avec des quintes de toux

Rhume des foins

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Mal de tête congestif avec sécheresse des muqueuses nasale et pharyngée sensation de brûlure coryza abondant excoriant les narines éternuements aggravation par les odeurs, le bruit, le mouvement, la lumière


Modalités

Aggravation

Par le bruit, les odeurs, le mouvement et la lumière, par le temps froid et les courants d'air et par l'odeur des fleurs

Amelioration

Par le sommeil et l'obscurité et par l'expulsions de gaz intestinaux

Action générale

L'expérimentation pathogénétique et les observations thérapeutiques ont permis de préciser les tropismes préférentiels de Sanguinaria canadensis :
- le système circulatoire et
- les muqueuses respiratoires et digestives.

SYMPTOMES CIRCULATOIRES :


Ils sont caractérisés essentiellement par des troubles vaso-moteurs :
- Céphalées congestives avec douleurs battantes allant de la région occipitale à la région supra-orbitaire, surtout droite. Elles sont aggravées par le moindre bruit, les odeurs, le mouvement ou la lumière. Elles sont améliorées couché, dans l'obscurité et parfois par l'émission de gaz gastriques ou intestinaux.
- Migraines périodiques, tous les deux, trois ou sept jours, surtout droites qui débutent le matin, augmentent dans la journée et s'améliorent vers le soir.
- Bouffées de chaleur à la face, avec rougeur circonscrite des joues et des oreilles. Parfois couperose et distension des veines temporales.

SYMPTOMES RESPIRATOIRES :


- Sécheresse intense des muqueuses nasales et pharyngées, avec sensation de brûlure intense, améliorée en respirant de l'air frais.
- Coryza fluent, abondant, brûlant, excoriant les narines avec éternuements. Sensation de muqueuse nasale brûlante, comme fendillée, avec hypersensibilité aux odeurs, en particulier des fleurs.
- Toux sèche, spasmodique avec sensation d'écorchure brûlante dans la trachée, aggravée la nuit ou dans une chambre froide. Amélioration en étant assis ou en expulsant des gaz intestinaux.
La toux peut parfois être accompagnée d'une petite expectoration striée de sang.
- Toux avec rougeurs circonscrites des joues et phénomènes gastriques ou intestinaux associés (Rumex crispus).

SYMPTOMES DIGESTIFS :


- Grande soif ; anorexie.
- Brûlures gastriques et oesophagiennes.
- Diarrhée avec météorisme alternant avec des troubles respiratoires.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998