logo

Céphalée prémenstruelle

Une céphalée prémenstruelle est un symptôme subjectif se définissant comme des douleurs locales ressenties au niveau de la boîte crânienne, parfois unilatérales ou généralisées. Elles se manifestent par des brûlures, des picotements, des fourmillements, des écrasements. Elle peut survenir au début et pendant les règles

Homéopathie, symptômes associés

Lorsque la céphalée est accompagnée d'une sensation de tête qui gonfle

Bovista gigantea 5 CH

5 granules 3 fois par jour

Lorsque la céphalée s'accompagne de tension mammaire

Asterias rubens 5 CH

5 granules 3 fois par jour

Lorsque la douleur cède habituellement avec la survenue des règles

Lachesis mutus 9 CH

5 granules 3 fois par jour


Pathologie(s) associée(s)

Syndrôme méningé

Le syndrome méningé est caractérisé par une raideur de la nuque, des céphalées intenses et une sensibilité accrue aux stimulations fortes avec parfois des vomissements. Ce syndrome résulte d'une inflammation des méninges, en particulier de la dure-mère ou de l'arachnoïde. Les causes peuvent être multiples : méningite virale ou bactérienne, hémorragie méningée...

Céphalées avec troubles digestifs

Une céphalée avec troubles digestifs est un symptôme subjectif se définissant comme des douleurs locales ressenties au niveau de la boîte crânienne, parfois unilatérales ou généralisées. Elles se manifestent par des brûlures, des picotements, des fourmillements, des écrasements. Elle peut être accompagnée de troubles digestifs.

Céphalées cataméniales (lors des règles)

Une céphalée cataméniale est un symptôme subjectif se définissant comme des douleurs locales ressenties au niveau de la boîte crânienne, parfois unilatérales ou généralisées. Elles se manifestent par des brûlures, des picotements, des fourmillements, des écrasements. Elle peut survenir lors des règles.
Homéopathie Conseils est un site de conseils et d’information sur l'homéopathie, la phytothérapie et l'aromathérapie. En aucun cas nous ne remplaçons la visite d'un médecin qui est le seul à même de poser le bon diagnostic. L'utilisation des médecines douces et l'automédication en règle générale doit être faite avec discernement. Si vos symptômes persitent veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien.