logo
Carte des producteurs

Homéopathie : Nux vomica

Homéopathie Nux vomicaLe vomiquier (Strychnos nux-vomica) est un arbre sempervirent originaire de l'Asie du Sud-Est, un membre de la famille des Loganiacées. Strychnos nux-vomica pousse dans des habitats ouverts, et atteint d'habitude une taille d'environ six mètres. Il est la source principale de strychnine, un alcaloïde extrêmement toxique, obtenu à partir des semences contenues dans ses fruits, appelés noix qui font vomir ou plus souvent noix vomiques. Ce sont des fruits ronds, et de couleur vert à orange. Cependant, l'écorce de l'arbre contient aussi des composés toxiques, parmi lesquels la brucine. Il donne l'alcaloïde Strychnochrysine.
Consulter la fiche du type sensible homéopathique.

Utilisation(s) en homéopathie

Aérophagie

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Troubles dyspeptiques et spasmodiques avec éructation, somnolence post-prandiale courte, langue chargée dans sa partie postérieure

Agressivité

15 CH 5 granules par jour pendant 3 mois

Lorsque le patient présente des manifestations violentes de colère et éréthisme cardiaque à la suite de contrariété

Allergie

9 CH 5 granules toutes les heures

Eternuements surtout le matin sensibilité particulière aux courants d'air

Céphalées avec troubles digestifs

9 CH 5 granules à répéter toutes les heures

Lorsque la céphalée survient après un excès de table

Colique du nourrisson

9 CH 5 granules dissous dans 5mL d'eau pure

Lorsque le nourrisson est constipé et pleure beaucoup

Constipation

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque chaque épisode de constipation fait suite à des erreurs alimentaires

Coryza humide

9 CH 5 granules 4 fois par jour

Eternuements spasmodiques et matinaux dès que l'on pose le pied par terre et dans la journée

Dyspepsie avec somnolence post-prandiale

9 CH 5 granules après un repas copieux

Lorsque le sujet se plaint d'intolérance digestive lors de dîner copieux

Dyspepsies, ballonnements

15 CH 5 granules 1 à 2 fois par jour

Ballonnements au niveau sus-ombilical gêne 1 à 2 heures après le repas, tendance à la somnolence postprandiale après abus d'alcool, excitants, médicaments souvent chez un hyper sensible, irritable, coléreux, actif

Gastro-entérite aiguë

9 CH 5 granules au ryhtme des nausées et vomissements

Les vomissements soulagent les nausées la langue est chargée, surtout dans sa partie postérieure un contexte d'excès alimentaire est possible

Grippe, traitement curatif

9 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque les symptômes sont, des éternuements, puis un écoulement nasal aqueux, une fièvre avec des frissons et des courbatures

Hémorroïde

9 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque la crise hémorroïdaire survient à la suite d'une consommation excessive d'épices et/ou de boissons alcoolisées

Hypertension artérielle spasmodique

9 CH 5 granules aussi souvent que nécessaire

Lorsque la crise intervient dans un contexte de colère

Indigestion

5 CH 5 granules de chaque toutes les heures

Lorsque la patient présente un dégoût aux odeurs de nourriture

Insomnie

15 CH 5 granules avant de dormir

Lorsque l'endormissement est gêné par une colère intense ou si des pensées viennent à réveiller le patient la nuit

Intolérances alimentaires

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Intolérance au vin, spiritueux, excitants

Lombalgie

9 CH 5 granules 3 fois par jour

Lorsque la douleur oblige le patient à s'asseoir dans son lit pour se retourner

Mal des transports

9 CH 5 granules au moment du départ

Lorsque le mal des transport ne survient que si l'on est passager

Préparation à l'intervention chirurgicale

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Pour aider la détoxication hépatique consécutive à l'anesthésie

Reflux gastro-oesophagien

9 CH 5 granules à la demande

Lorsque le reflux se produit à la suite d'excès alimentaires

Rhinite infectieuse avec écoulement nasal aqueux

9 CH 1 dose dès que possible

Lorsque le patient présente des éternuements puis une rhinorrhée aqueuse, des frissons et des courbatures ; le patient recherche des excitants (café, tabac, alcool...)

Rhinite infectieuse avec écoulement nasal purulent

9 CH 1 dose dès que possible

Lorsque le patient présente des éternuements puis une rhinorrhée aqueuse, des frissons et des courbatures ; le patient recherche des excitants (café, tabac, alcool...)

Rhinopharyngite

5 CH 5 granules toutes les heures

Nez bouché et frissons écoulements clairs ensuite quelques éternuements réactions aux courants d'air pharyngites avec mucus verdâtre et ulcérations de la muqueuse

Rhume des foins

9 CH 5 granules 3 à 4 fois par jour

Ecoulement non irritant éternuements matinaux hypersensibilité aux odeurs coryza sec la nuit, fluent le jour

Somnolence

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Lorsque la somnolence survient après un repas

Stress

9 CH ou 15 5 granules 1 à 2 fois par jour

Hyperexcitabilité devant les stimuli entraînant une irritabilité excessive intolérance au moindre obstacle agressivité compensée par des abus alimentaires (café, alcool, excitants...)

Suites d'intervention chirurgicale

9 CH 5 granules 2 fois par jour

Pour aider la détoxication hépatique consécutive à l'anesthésie

Syndrome prémenstruel

15 CH 5 granules au coucher à partir du 16ème jour du cycle

Changement de l'humeur avec autoritarisme, colère, irritabilité sans pleurs, constipation, épigastralgies et reflux chez une patiente volontiers consommatrice d'excitants divers dans un contexte de surmenage personnel et professionnel

Troubles du comportement

15 CH 5 granules par jour

Lorsqu'une situation mal vécue engendre une réaction de colère

Troubles du sommeil de l'adulte

15 CH 5 granules le soir

Trop de travail, de soucis, d'excitant, de tabac, de repas trop copieux et arrosés le sommeil vient après le repas dans le canapé mais, à peine au lit, il disparaît avec état d'agitation et de crampes réveil à 3h du matin avec ressassement des soucis

Vomissement

9 CH 5 granules toutes les 2 heures

Lorsque les vomissements sont consécutifs à une surcharge de nourriture et/ou de boissons alcoolisées


Modalités

Aggravation

La matin au réveil, après les repas, par le froid ou les courants d'air, par l'alcool, le café, le tabac et les épices (dont ils abusent volontiers)

Amelioration

Après un court sommeil et le soir

Action générale

Elle découle de la toxicité des alcaloïdes, en particulier de la strychnine qui agit principalement sur la moelle épinière, au niveau des neurones intercalaires où elle antagonise l'effet de la glycine. Elle entrave donc les connexions et les régulations entre nerf moteur et nerf sensitif. Ceci explique les effets convulsivants et même curarisants de très fortes doses de strychnine.
La strychnine augmente également l'excitabilité neuronale en diminuant le seuil d'excitabilité et en raccourcissant la période de latence qui succède à une excitation.

Employée en thérapeutique classique, la strychnine :
- stimule l'excitabilité neuronale,
- accroît l'acuité des sens,
- augmente le péristaltisme digestif.

TOXICOLOGIE :


A doses toxiques, la strychnine a une action convulsivante.
Elle peut provoquer lors des intoxications aiguës une crise tétaniforme avec opisthotonos, trismus, faciès sardonique, difficultés respiratoires. Cette action a été autrefois à l'origine de l'emploi en thérapeutique homéopathique de Nux vomica dans le traitement du tétanos ou de l'épilepsie.
Lors d'intoxications subaiguës, il se produit une acidose métabolique avec libération d'enzymes musculaires et rhabdomyolyse, responsables de la fatigue musculaire.
A très fortes doses, la strychnine a un effet curarisant.
Il existe de très grandes variations de sensibilité individuelle à la strychnine : les enfants et les sujets âgés y sont en général particulièrement sensibles alors que les sujets en état d'imprégnation alcoolique ou barbiturique peuvent supporter des doses très élevées.
Il existe un antagonisme entre barbituriques et strychnine, les premiers augmentant l'intensité minimale de l'influx nécessaire pour obtenir une réponse, alors que la strychnine la diminue.

L'EXPERIMENTATION PATHOGENETIQUE


à doses subtoxiques provoque des phénomènes cliniquement plus nuancés. Ils restent dominés par
une hyperexcitabilité marquée et une tendance spasmodique notamment :
- au niveau du système nerveux et
- au niveau de l'appareil digestif.

Source : Homéopathie, thérapeutique & matière médicale, Boiron 1998